Magazine Humeur

Dieudonné dérape une fois de plus trop… dans sa propre merde antisémite

Publié le 19 janvier 2009 par Kamizole

dieudonne-conf-de-presse-avec-jany-le-pen-23-mars-2007.1232377883.jpgIl y a bien longtemps que l’humour de Dieudonné ne me fait plus rire du tout ! C’est quasi un clone «black» de Le Pen - lequel doit bien se taper sur les cuisses ! de trouver pareil renfort à ses nauséabondes idées : nul doute qu’il n’éprouve égal mépris pour les noirs qu’à l’égard des Arabes et des Juifs… Il a eu beau se dire «choqué» par la prestation de Dieudonné. J’t’en fiche !

Comme son mentor, Dieudonnél avance par glissades successives, tombant à chaque «provocation» toujours plus bas dans l’ignoble, la fange et la merde.

Nul doute qu’il ne s’inspire du pasteur (!) noir américain Louis Farrakhan dans la même détestation des Juifs. La preuve en est qu’assistait à son show le leader radical noir Kémi Seba, responsable du mouvement Tribu Ka - dissous en 2006 par le ministère de l’Intérieur - dont l’antisémitisme – violent ! – n’est plus à démontrer.

Rien que du «beau linge» (sale !) dans son assistance – outre bien évidemment son «invité d’honneur» : l’infame Robert Faurisson, condamné à plusieurs reprises pour ses thèses négationnistes, qu’il a fait applaudir sur la scène du Zénith à Paris vendredi 26 décembre 2008, en lui remettant un prix de “l’infréquentabilité et de l’insolence”… et qui plus est le trophée fut apporté sur scène par un technicien habillé en déporté juif avec une étoile jaune sur la poitrine… summum du bon goût !

Vous noterez sans doute comme moi qu’il ose définir cette remise de prix – qu’il justifie «au nom de la liberté d’expression» ! -comme “une performance humoris-tique, de l’art contemporain” !

L’art n’a strictement rien à voir dans cette épouvantable mascarade… à laquelle s’appliquerait autrement mieux ce qu’en dit SOS-racisme : Dieudonné n’est pas ici dans la ‘provocation’ mais dans l’affirmation d’une ligne politique – fût-elle brouillonne – d’extrême droite”… ou, selon Benoït Hamon – porte parole du Parti Socialiste : Dieudonné ne produit plus de spectacles, il fait meeting et professe une idéologie d’extrême droite”,

dieudonne-invite-faurisson-30-dec-20088.1232377915.jpg
Comment expliquer autre-ment la présence de Jean-Marie et Jany Le Pen et de leur fille ?

Dieudonné a l’antiracisme hyper-sélectif : ne l’intéresse que celui qui touche les noirs… J’en veux pour preuve cette déclaration au sujet de Faurisson : «Je ne suis pas d’accord avec toutes ses idées. Il nie par exemple la traite des esclaves organisée depuis l’île de Gorée».

Je ne vois pas en quoi la négation de la traite des noirs serait pire en soi que celle de l’extermination des Juifs par les nazis. Ce sont deux crimes contre l’humanité, aussi horribles et inacceptables l’un que l’autre.

Et si Dieudonné avait deux sous de jugeote dans la caboche, il saurait que l’antiracisme ne se divise pas… Ne déplorer que les crimes commis contre les noirs alors que l’on ne compte pour rien ceux qui ont été commis contre les Juifs, c’est du racisme.

Plus encore que la négation des crimes contre l’humanité - qui n’est qu’un processus intellectuel visant à falsifier l’histoire - ce qui est déjà suffisamment grave en soi car en occultant la monstrueuse réalité des crimes, il les banalise en faisant de tous ceux qui les ont vécus des «non-victimes» et Dieudonné, marchant sur les traces de Faurisson, les assassine une seconde fois ;

ce qui m’atteint au plus profond de mon être, ce sont ces crimes et leur cortège d’horreurs, en ce qu’ils néantisent le plus précieux : la vie humaine.

Que l’on extermine systématiquement un peuple parce qu’il a le tort d’être là où l’histoire l’a fait naître, parce qu’il a telle couleur de peau ou telle religion, qu’il appartient à une ethnie ou un groupe social. A n’importe quelle époque, dans n’importe quelle contrée, je ne saurais l’admettre et cela révulse tout mon être.

Les exemples ne manquent pas, passé ou présents. Sur tous les continents. Il n’y a jamais eu, il n’y a pas et n’aura jamais de «guerre propre»… Mais que l’on prenne - volontairement - pour cible des femmes, des enfants, des vieillards et de paisibles adultes qui n’aspirent qu’à la paix est déjà une barbarie en soi.

Quels crimes ont commis les noirs victimes de la traite ? Quels crimes ont commis les Peaux-Rouges massacrés et chassés toujours plus loin de leurs territoires par les colons américains ? Quels crimes ont commis les Arméniens victimes du génocide de 1915 ? Quels crimes ont commis les Cambodgiens ? Quels crimes ont commis les Kosovars ? Etc… Etc…

Je parle bien entendu des populations et non des belligérants. Cela vaut bien évidemment aujourd’hui pour les Palestiniens en général et la population de Gaza en particulier.

Pour en finir avec Dieudonné, outre son racisme anti-juif évident… sous couvert de défendre les Palestiniens. Je suis tombée quelques fois par hasard sur son site «Les ogres» (je ne saurais dire s’il existe encore) et je peux vous affirmer qu’il faut lire beaucoup de choses avant de comprendre le répugnant racisme qui en est le ressort… Du grand art ! Celui de bien «néyer le posson» dirait un solognot…

MERDALOR ! J’ai beau défendre la cause palestinienne depuis 40 ans, que je tombe raide morte si je devenais antisémite ou me mettais à détester le peuple israélien ! Ce qui ne m’empêche pas de critiquer la politique des dirigeants, de m’insurger contre la barbarie de Tsahal.

Dieudonné est même trop con pour s’apercevoir qu’il dessert totalement la cause palestinienne en tombant dans l’antisémitisme et en s’en prenant aux Juifs en tant que Juifs.

Il défend les noirs, les Africains. Mais que dirait-il si l’on arguait de tous les crimes commis en Afrique par des Africains dans les guerres fratricides qui ne manquent pas, pour détester en bloc tous les Africains et dire qu’après tout s’ils ont été mal/«traités», c’est sans doute qu’ils le méritaient pour telle ou telle exaction commise par leurs chefs ? Le raisonnement est tout aussi stupide.

Au-delà de ces considérations morales autant que politiques, il est loisible au décours de quelques articles de découvrir également un autre ressort aux «provo-cations» à répétition dont Dieudonné est l’auteur : il soigne sa pub !

Aussi répugnant que soit le procédé, ce n’est que la triste vérité. Florilège : «Les journalistes ne viennent plus voir mes spectacles. Ils ne réagissent que lorsque je fais scandale», a-t-il confié au JDD. L’humoriste avait, plus récemment, fait courir la rumeur, qu’il a démentie par la suite, selon laquelle Jean-Marie Le Pen avait été choisi pour être le parrain de sa fille. «Ce n’était pas vrai mais l’audience que cette information m’a donné m’aurait coûté plusieurs millions de publicité sur TF1»

Son spectacle a pour titre «J’ai fait ‘con»… qu’il le fasse en permanence est une vérité d’évidence mais j’irais plus loin : ce triste sire est un vrai «pôv con» !

SOURCES

L’humoriste Dieudonné dérape une nouvelle fois
LEMONDE.FR | 28.12.08 ©
Le Monde.fr
Dieudonné s’attire les foudres des associations pour avoir invité Faurisson
LEMONDE.FR | 29.12.08 ©
Le Monde.fr
Le parquet ouvre une enquête après le spectacle de Dieudonné
LEMONDE.FR | 29.12.08 ©
Le Monde.fr

20 minutes

Dieudonné invite le négationniste Faurisson, le parquet ouvre une enquête

Le Figaro

Affaire Dieudonné : le parquet ouvre une enquête

Libération

Dieudonné dérape encore


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par pierre
posté le 04 mars à 18:14
Signaler un abus

la merde c est vous qui l écrivez.

A propos de l’auteur


Kamizole 786 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte