Magazine Science

Utiliser des aimants pour guider des cellules réparatrices

Publié le 20 janvier 2009 par Jpsforever

La médecine génétique est l’un des futurs de notre médecine actuelle. De plus en plus de maladies sont et seront traitées par des thérapies cellulaires ou génétiques. Pour faire simple, bien souvent il s’agit de modifier génétiquement de simples cellules du corps humain à des fins thérapeutiques. Ces cellules peuvent alors produire des substances actives capables de faire reculer une tumeur, par exemple. Mais comment fait-on pour modifier les cellules ? Jusqu’alors, on se sert d’un vecteur, comme un virus par exemple. Lorsque un virus rencontre une cellule adéquate, il s’y fixe et y injecte son propre matériel génétique.

aimants

Le problème est que tout cela prend un certain temps et que les choses se compliquent lorsque le virus est injecté par voie sanguine car il est dispersé dans tout le corps, sans cibler particulièrement les cellules visées. C’est pourquoi des chercheurs de l’Université de Bonn, en coopération avec des collègues de Munich et de Berlin, ont eu l’idée de coupler les virus à des particules magnétiques. Ainsi, en imposant un champ magnétique externe, ils peuvent maintenir les vecteurs génétiques à l’endroit souhaité. Au-delà des virus, cette technique peut être employée à d’autres cellules ,ce qui laisse entrevoir de nouvelles solutions thérapeutiques.

Sources : bulletins-électroniques, IDW


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jpsforever 92 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog