Magazine Voyages

Cinq bonnes raisons de voyager seul(e)

Publié le 20 janvier 2009 par Atrapalo @atrapalofrance

Si pour nombre d’entre nous le voyage en solitaire demeure encore une vision cauchemardesque, certains on déjà comprit que l’on peut tirer profit de sa solitude.
Et si vous faites encore partie de ceux et celles qui n’ont pas encore osé franchir le pas, voilà 5 bonnes raisons de voyager seul(e).

1-S’immerger complètement dans la culture locale:

Si les raisons qui motivent votre voyage sont de vous immerger dans la culture locale, améliorer la langue qu’on y parle, découvrir les lieux insolites, vous sentir comme une autre personne… En bref ôter la casquette du touriste et adopter le mode de vie des habitants locaux.

Photo: Olibac Flickr

Eh bien, le voyage en solo semble être le meilleure moyen d’y parvenir. En effet, lorsque l’on voyage seul, notre esprit est libre des interactions que l’on aurait pu avoir avec d’éventuels accompagnateurs, et de ce fait on est d’avantage réceptif à tous les signaux que nous envoie la culture locale. On prête ainsi plus attention aux petits détails, on a plus tendance à oser s’écarter des chemins touristiques et à flâner ça et là sans trop savoir où l’on va.

Une personne seule est toujours plus disponible et ouverte qu’une personne accompagnée, ce qui faciliterait bien des rencontres que vous n’auriez peut être pas faites en voyageant seul.
Enfin, si vous avez des bases (ou plus) dans la langue du pays visité, vous aurez d’avantage l’opportunité d’améliorer vos capacités linguistiques puisque ce ne sera pas à vos amis ou à vos proches français que vous ferez la conversation.



2-Rencontrer d’autres voyageurs plus facilement:

Et si cela semble aller de soi, sachez que c’est avant tout une réalité constatée. Imaginez-vous, juste un instant, que vous êtes assis(e) à un pub ou sur une terrasse de café, et que vous apercevez un couple dans un coin et une fille assise toute seule à l’opposé. A qui irez-vous parler?

Photo: Miniling Flickr

Et une fois que vous commencez à rencontrer d’autres voyageurs, de nombreuses possibilités s’offrent à vous, alors que vous les auriez surement ratés en choisissant de voyager accompagné(e). Votre seul souci sera de choisir entre d’aller à un concert donné en plein air avec un premier groupe de voyageurs ou une petite randonnée avec un autre. Vous pouvez désormais décider en toute liberté, sans avoir à consulter votre ou vos compagnons et vous profiter du bon temps avec vos nouveaux amis. Si ce n’est pas beau!

3-Faites ce que vous voulez, quand vous le voulez:

Lorsque vous voyager seul , vous êtes aussi le seul à prendre les décisions, en d’autres termes vous êtes le seul maître à bord, the boss. Vous pouvez vous réveillez très tôt tout les matins, voir ne vous réveillez que la matinée suivante, si vous n’êtes pas motivé(e).

Photo: HD Flickr

Finis les consultations sans fin, les votes, les prises de têtes, les crises, les stupides budgets à respecter ( mais qui tiennent tant à cœur à votre belle-sœur). Et une chose est sûre, vous ne risquez pas de voir votre ami(e) de toujours bouder toute la semaine juste par ce que vous étiez trop fatigué pour l’accompagner à cette exposition qui en réalité ne vous inspirait pas le moins du monde.

4-Réveiller votre esprit « Rien est hors de ma portée »:

Rien de tel qu’un petit voyage en solo, pour raviver sa self-estime. Lorsqu’on réussit à se débrouiller dans un pays on l’on bafouille à peine quelques mots, et où l’on ne connait personne, où l’on est livré à soi-même, que l’on a personne à qui se confier et que l’on doit faire preuve de son sens de l’adaptation, il n’ya aucun mal à être fier de soi!

Photo: raphael-valerie Flickr

Enfin rien de mieux que d’observer un coucher de soleil en solitaire dans un endroit où l’on avait jamais mis les pieds auparavant pour se sentir renaître tel un phénix qui se dresse hors de ses cendres.

5-Prendre le temps pour méditer sur vous-même:

Tout comme vous l’aurez déjà remarqué c’est toujours lorsqu’on se retrouve seul, qu’on prend de façon naturelle, le temps de méditer sur soi même, de mesurer le chemin parcouru, et que l’on regrette les erreurs qu’on a commises, les méchancetés que l’on a peu dire, ou qu’on l’on prend simplement conscience de la chance que l’on a d’avoir des amis, une famille, des collègues ou des voisins aussi exceptionnels.

Photo: 3amfromkyoto Flickr

Ou à contrario à quel point on devrait réviser, rectifier, ou sauver certaines de nos relations.
Bref, le voyage en solitaire, plus que la solitude en soi inspire fortement à la méditation et la remise en cause personnelle.

Un petit conseil cependant, que cela ne devienne pas une habitude, ou vous risqueriez bien avec le temps de vous transformer en hermite solitaire.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par Nounouf
posté le 05 août à 06:10
Signaler un abus

Merci pour ce petit article qui va peut-etre me decider a partir une semaine en solitaire !

Par Robo D'Alger
posté le 30 septembre à 03:47

il vaut mieux être seul que être mal accompagne

A propos de l’auteur


Atrapalo 165 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine