Magazine Environnement

On reparle de l’ex-Clemenceau, devenu le Q790, en quête de démantèlement

Publié le 20 janvier 2009 par Aurélia Denoual

L’ancien fleuron de la Marine nationale est devenu le cauchemar des autorités françaises, depuis que des associations d’écologistes font tout pour entraver son démantèlement en contestant les travaux de désamiantage déjà réalisé et celles qu’il reste à faire, alors qu’il a été retiré du service il y a douze ans et devrait maintenant, pour en finir, rejoindre un chantier en Grande-Bretagne.

Les ennuis ont commencé en 2003, alors qu’acquis par un chantier espagnol, celui-ci le dirigea pour désamiantage, vers la Turquie qui n’offrait pas les garanties indispensables, ce qui a motivé l’annulation du contrat, d’où un premier retard de 2 ans.

Puis, fin 2005 débuta le périple vers l’Inde, qui se termina par une nouvelle annulation de marché, le blocage, pour son retour en France du canal de Suez avec l’obligation de contourner l’Afrique par le Cap de Bonne-Espérance et son encrage, jusqu’à présent à Brest


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurélia Denoual 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte