Magazine France

4 mois de prisons ferme pour une insulte

Publié le 06 août 2007 par Valeuf
4 mois de prisons ferme pour une insulte

Le titre décrit sobrement l'histoire d'un jeune bien agité qui a insulté le président alors ministre lors de l'un de ces nombreux déplacements. Lorsque j'ai lu la brève sur le site du Nouvel Obs j'ai eu une sorte de frisson dans le dos, comme si je réalisais soudainement que nous sommes tous des délinquants.

Et après cette sueur froide je me suis dit : tiens finalement cela à aussi du bon, Patrick Deveidjan va aussi partir en prison, à moins que "salope" soit moins une insulte que "fils de pute" ? Ou à moins que M.Deveidjan à plus le droit qu'un ados d'insulter les gens, ou alors a-t-on plus le droit d'insulter une femme qu'un homme ? Ou plus le droit d'insulter une simple députée qu'un ministre de l'intérieur devenu président ? (Source)

Et puis après j'ai pris peur ! J'ai réalisé que j'étais passible de 4 mois de prisons ferme, car il m'est déjà arrivé en lisant le journal (ou en regardant la télé) de m'exclamer : "Mais quel connard ce Sarko". Il existe la variante avec enculé ! (Pour avoir un petit côté : "du sud"). Et puis quand j'y pense je me dis que si on devait mettre en prison tous ceux qui ont déjà lancé des insultes, y aurait plus grand monde dehors ! La justice se devant d'être équitable je ne vois pas comment on peut réussir à prononcer une telle peine alors qu'on sait qu'on ne pourras être équitable en condamnant les autres coupables.

C'est pourquoi vu que nous sommes tous un peu coupable je vous propose qu'on insulte tous quelqu'un (dans les commentaires de ce billet, sur vos blogs respectifs...). L'insulte parce que cela nous fait du bien, sans raison première, ou avec des motivations profondes ! Une insulte du moyen âge ou le dernier mot qui fait mal dans les cités. Une petite insulte, une longue insulte, ou même des lettres d'insultes. Cela sans en abuser, sans provoquer. Juste parce que nous avons tous un jour insulté quelqu'un, et personne ne mérite plus qu'un autre d'être insulté, mais personne ne mérite moins qu'un autre d'être insulté !

Sarkozy tu n'es qu'un ectoplasme à roulettes !
J'espère qu'Hérgé me pardonneras d'avoir utiliser l'une des expressions fétiches du Capitaine Haddock. J'espère aussi que je ne serais pas condamné pour injure (comme le prévois là loi dans le cadre d'une insulte sur un moyen de diffusion publique). J'espère aussi ne pas être condamné pour outrage (insulte d'un membre de la fonction publique dans l'exercice de ces fonctions et en privée). J'espère aussi que vous proposerez de jolies insultes. Et des fois qu'on se croisent dans les tribunaux, gardez-en peu pour le juge ! Les risques juridiques pour une insulte
Les insultes du capitaine Haddock

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire