Magazine France

Le Parti de Gauche s’implante en Haute-Vienne

Publié le 20 janvier 2009 par Jeunegarde

logo-parti-de-gauche.jpg En claquant la porte du PS en novembre dernier lors du congrès, Jean-Luc Mélenchon, qui avait bien entendu prévu son coup, a aussitôt créé son propre parti, le PDG (Parti de Gauche). Après l’ouverture d’un comité en Creuse en fin d’année dernière, c’est sur les terres socialistes haut-viennoises, que le PDG vient de s’implanter avec à sa tête, Jean-Paul Lamoure, ancien membre du MRC, conseiller municipal lors de la dernière mandature et qui avait sorti il y a un an le journal gratuit “Libre à Limoges” pendant les élections municipales, sans plus laisser de nouvelles. Enième parti à la gauche de la gauche du parti socialiste, ses ambitions sont grandes : arriver en tête lors des prochaines élections européennes avec des candidatures communes avec le Parti communiste, le NPA (dont le lancement officiel se fait toujours attendre), le MRC et Lutte ouvrière ! Autrement dit le retour des nonistes de 2005 qui n’avaient pas réussit à se structurer pour tirer profit de leur victoire. Mais alors que chaque camp était parti défendre ses propres couleurs lors des présidentielles, vont-ils pouvoir s’entendre lors du prochain scrutin ? LO a d’ores et déjà refusé de se fondre dans le NPA (nouveau parti qui n’aura de nouveau que le nom). Le PCF est aux aboies financièrement et a du se résoudre à louer tous les étages de son siège historique ressortant de son congrès avec une direction collégiale sans parvenir à mettre en échec Marie-Georges Buffet, renonçant une nouvelle fois à se rénover. Le MRC, dont une partie attendait de voir Ségolène Royal prendre la tête du PS pour le rénover (voir le faire imploser) devront patienter. Clémentine Autain erre de parti en parti à la recherche d’une bonne place pendant que José Bové s’est rallié à Cohn Bendit ! Bref, les ambitions du PDG me semblent quelque peu sur dimensionnées  même si on sait très bien que ce genre d’élection ne favorise pas les partis de gouvernement et que le PS est sorti affaibli de son congrès. Mais le PDG n’est-il pas davantage un danger pour le NPA que pour le PS ?


Tags: LO, MRC, NPA, Parti de gauche, PC, PS

Related posts


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeunegarde 2824 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte