Magazine Sortir

D’un nouvel oeil

Publié le 20 janvier 2009 par Miliochka

D’un nouvel œil, ou de deux plutôt…

Ce soir, je suis seule. Je fume et je bois une myrte, vêtue du pyjama Hilditch & Key de mon grand-père… Je sors de ma douche, j’ai pris le temps de mettre de la crème et j’ai tressé mes cheveux mouillés. Et je ne porte pas mes lunettes. Car ça y est, enfin, j’ai pris mon courage à deux mains et suis allée placer mes cornées sous un laser. Et je vois maintenant comme avant, finie la myopie. J’abandonne donc les lunettes jusqu’à ce que la presbytie me rattrape !

J’ai passé dix ans avec des lunettes. En fait j’ai découvert que j’étais myope quand je suis arrivée à la fac. Assise au fond des amphis, j’étais incapable de lire ce qu’il y avait au tableau. Au début, j’ai bien aimé avoir des lunettes. J’aimais l’idée de voir le monde de deux façons différentes, avec et sans correction. J’aimais ce flou qui m’accompagnait au lit, seule ou accompagnée, ou lorsque parfois je décidais de passer une journée sans lunettes. Et puis l’on dit que le regard des myopes est séduisant… J’aimais aussi le petit côté sérieux que me conférait cet accessoire. Mais voilà, ces lunettes ont rendu mon regard et mon visage encore plus durs qu’ils ne l’étaient déjà. En grandissant, j’ai peu à peu appris à apprivoiser mon côté féminin. Et celui-ci se marie mal avec les lunettes, je trouve. Adieu donc petits carreaux de plastique, mon visage n’est plus qu’un reflet naturel de ce que je vois.

À la lecture de certains blogs, je regrette parfois de n’avoir pas plus de poésie ou d’humour dans mes écrits. Je suis terre à terre, je me complais dans un style un peu lourd, abusant de la métaphore et des longues descriptions, racontant un quotidien des plus ordinaires, des petits riens. Mais voilà, c’est comme ça que j’écris, du moins lorsque je suis sans contrainte. Et je n’arrive pas à m’imposer un angle ou un style lorsque j’écris pour moi. Je n’arrive même pas à rester simple !

pieds

Il faudrait que je prenne le temps de faire des tirages de mes dernières photos de pieds, que je les colle dans mes albums, et que j’en publie une sélection quelquepart ici ou … Allez, je file au lit pour quelques pages d’Un barrage contre le Pacifique.

  

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Miliochka 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine