Magazine Société

Le « préventif » qui fascise…

Publié le 20 janvier 2009 par Chezfab
photo_1230478647119-3-0.jpg

Nous parlons souvent de la dérive fascisante d’une partie de la droite, avérée selon moi et sans ambigüité. Mais nous oublions parfois celle de la gauche, d’une certaine gauche, et qui n’est pas celle que les médias montrent du doigt.

Je veux parler ici du PS. Pour cela, je m’appuie sur un cas sulfureux, celui de l’humoriste Dieudonné. N’allez pas croire que je vais ici prendre sa défense. Ses provocations nombreuses me font gerber et la dernière, avec le négationniste Faurisson qui monte sur scène pour recevoir un prix par un homme déguisé en déporté, est tout bonnement ignoble et indéfendable.

Ceci étant dit, si cette provocation est passible de la loi, que Dieudonné soit jugé en conséquence. Le problème vient des suites données. Certaines mairies, pour la plupart socialistes, Paris y compris, ont pris la décision de mettre en place un arrêté interdisant les spectacles de Dieudonné dans les salles municipales, et chercheraient le moyen de pouvoir les interdire dans les salles privées.

Là je suis dubitatif. Une des bases de la démocratie est la liberté d’expression et d’opinion. Tout en étant, en France, encadrées par la loi. Encore une fois, si ce qu’a fait Dieudonné tombe sous le coup de la loi, qu’il en soit fait comme se doit. Mais cela ne justifie en rien l’interdiction, qui elle tombe comme une double peine.

C’est d’un point de vu des droits humains une chose délicate : interdire par prévention. Cela rappelle des moments sombres de l’histoire, où l’état devient le garant de la « pensée pure » et de « bonnes mœurs ». Avouons-le, nous n’aurions pas été étonnés de voir cela arriver par la droite extrême. Mais là c’est le camp progressiste qui se fige sur une position fascisante.

En plus d’être contre productive (car rien n’intéresse plus Dieudonné que de passer pour un martyre, c’est son fond de commerce), cette mesure met le doigt dans un engrenage bien malsain.

Prenons un exemple tout bête : demain une ministre de l’intérieur aurait dans l’idée de faire interdire un spectacle pour raison de « propagande probable d’ultra gauche ». Il y a fort à parier que nous verrions à ce moment là se lever toute la gauche pour dire que c’est inadmissible, et même une partie de la droite. Ce qui serait logique. Et sain. Et bien pourtant, c’est bien ce genre de « prévention » que veulent mettre en place des maires dits du camp « progressiste ».

Quand la gauche court après le scoop pour paraître plus noble que noble, c’est là qu’elle perd ses fondamentaux. Laissons à la justice le soin de juger, laissons au public le soin de réfléchir, laissons nos mairie être les garantes des libertés et de la pluralité.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chezfab 4794 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine