Magazine France

Obama et...les restes de l'actualité

Publié le 20 janvier 2009 par Rebus

 Juan le rapelle, aujourd'hui, l'actualité a un visage, celui de Barack Obama. Il est omniprésent, sa femme également, ce qui déjà nous intéresse moins et ,de plus, allons y du couplet ronchon que l'on  pourra qualifier de franchouillard mais j'assume, je ne savais pas que nous étions américains.

Alors, la symbolique de l'arrivée au pouvoir d'Obama, je la comprends; et je lui accorde au moins le mérite d'avoir viré Bush, il était plus que temps. Pour Sarkophage, son autre mérite sera d'éclipser notre nanoprésident, une bonne chose également.Obama et...les restes de l'actualité

 Pour le reste, je jugerai Obama sur ses actes et leurs conséquences. Veux pas jouer les Cassandre, mais ne rêvez pas au Messie (en athée que je suis c'est impossible), Obama sera un président américain avant tout. C'est logique, c'est son titre, sa fonction, le monde ne changera pas au prétexte que ce dernier est jeune, métis, noir diront certains, ben père noir, mère blanche, les américains le classent peut être automatiquement noir, en français, cette filiation se dit métis. La symbolique d'Obama est forte, que ses actes le soient et je conviendrai qu'il est un vrai président et non un pur produit médiatiquement casté selon l'air du temps et, très franchement, ça me ferait plaisir d'admettre que j'ai été trop cynique.

Pour les petites joyeusetés quotidiennes en France, Mérachlor nous parle de Christine l'Hagarde (non, ce n 'est pas une faute d'orthographe) bien embêtée qu'elle est par l'explosion des déficits, qui rendent Woerth encore plus dépressif que d'habitude, et surtout par le fait que son hypothèse de croissance (déjà très basse) se fait retoquer par Bruxelles.

 L'anecdote du jour, lue chez NicolasJ, c'est cet automobiliste prunalisé pour clopage en mode driving. On ne peut rien faire contre les attaques aux personnes mais il faut montrer que la force pandoresque sert à quelque chose.

 La Fleur revient lui aussi sur la relation Obama/Sarkozy (enfin, elle n'existe que dans la tête de ce dernier). Chez Peuple, on cause Michael Moore et Obama et Stef nous précise, le fourbe, que les Français préfèrent Obama à Sarkozy, bref , comme le souligne Gael, c'est l'Obamite aigue.

 Ceci dit, il n'y a pas que Stef qui attaque perfidement le nano, CC précise que lui aussi attire les foules, voir le dernier Sarko tour ou il a vu Vesoul, Orléans, Nîmes, des flics, des flics

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rebus 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte