Magazine France

Affaire Coupat, le Parquet s'entête

Publié le 14 janvier 2009 par Rebus

 Le juge d'instruction chargée de la dite affaire Coupat avait ordonné aujourd'hui la remise en liberté de la compagne du dangereux lecteur de l'Insurrection qui vient".

 Le Parquet, ce truc qui est censé suppléer définitivement les juges d'instructions après la mise en pratique de la dernière foucade sarkozienne, toujours soucieux de ne pas heurter la sensibilité exacerbée de ministres en place vient de faire appel de cette décision en urgence.
  Yldune Levy, la compagne de Julien Coupat peut donc remercier ce même parquet. Grâce à lui, bien que le dossier soit vide (et que des groupes allemands aient revendiqué la paternité des actes reprochés), elle reste en prison.

 Notre si indépendante justice est fermement décidée à lutter contre la menace anarcho-gauchiste, quand bien même celle ci n'existerait que dans la tête de Michèle Alliot Marie. Eh, on va pas contredire un ministre.

 Donc, sur la base de rien, aujourd'hui en France, on peut détenir des gens pendant des semaines et s'acharner dans des procédures inutiles plutôt que de reconnaitre que certains ont un  peu été trop rapides à percevoir une mouvance organisée. Affaire Coupat, le Parquet s'entête

Le parquet contre la Menace fantôme, prochainement dans tous les prétoires. Pas à dire, une justice qui ne dépenderait plus que du seul parquet, dont on mesure bien là l'indépendance, ça fait peur

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rebus 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte