Magazine

Les immigrés ne sont pas des oiseaux

Publié le 14 janvier 2009 par Cetaitdemainorg
Brice Hortefeux est content. Le président de la République lui demandait une augmentation de 25% des reconduites à la frontière et il a fait mieux. Content et fier, le Horteglace, il l'a dit. Soit ! Et maintenant les Italiens refouleront directement à la mer les immigrés débarqués sur l'île mythique de Lampedusa. C'est que, voyez-vous, la grande question est celle de la GESTION DES FLUX MIGRATOIRES. Jolie formule ! On l'utilise pour les oiseaux. Mais les immigrés, candidats au rêve ébréché de l'occident doré, ne sont pas des oiseaux. Nos technocrates ont-ils vu qu'il y a une différence entre les oiseaux et les humains ? Osons l'espérer. Mais je ne suis pas convaincu qu'à HEC ou à l'ENA, le mot humain figure souvent dans les mantras. Remarquez, vu le traitement subi par les immigrés dans certains centres de rétention, il est peut-être préférable de se changer en oiseau. Une grue, par exemple. Ou mieux, un flamant rose. La population aime les flamants roses qui sont si beaux sur les photos. Les boat people, quand même, ça fait crade.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cetaitdemainorg 47 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte