Magazine Société

Cachez ces saints qu'on ne saurait voir !

Publié le 19 janvier 2009 par Tudry

 La terrible Albion a encore frappé !

C'est, en effet, sur cette île qui n'a plus, et de loin, la blancheur virginale que laisse supposer la dénomination sus-citée, qu'une association laïque a reçu moult dons afin de financer une campagne d'affichage. Le mot d'ordre s'affiche donc, en grand, sur les célèbres bus londoniens, mais pas seulement, et il explique, en gros, ceci : « Il est fort probable que Dieu n'existe pas, alors profitez en. » Slogan qui, en nos terres, pourrait assez bien résumer le propos philosophique de Michel Onfray. Et c'est donc, comme nous l'avons vu précédemment, la laïcité qui est menacée. Je trouve moi qu'elle pourrait fort bien, la laïcité, reprendre le mot de Thiers à propos de la République (elles sont soeurs, non ?) : « elle gouverne mal mais se défend bien ».

Comme le disait Berdiaev (encore) la démocratie n'a aucun fondement ontologique aussi pour se défendre lorsqu'elle sent le danger, la menace qui pèse sur elle (conséquence des apories de sa nature) elle ressort ses plus vieilles armes. Fondée sur le refus de Dieu, de l'autorité transcendante elle se réaffirme contre elle, elle se détourne de son vide ontologique, évite de le regarder en face et s'en prend à celui dont, pourtant, elle affirme la non-existence. Elle aiguise les antiques armes émoussées par une période de confort et de conformisme.

Malgré tout ce sont toujours les mêmes vieilles techniques (le vide ontologique ne peut rien créer de réellement nouveau) : propagande, tapage, slogan. Voilà bien le visage de la laïcité démocratique : communication et publicité, les mêmes méthodes qu'il s'agisse de philosophie, de religion, de métaphysique ou d'assurance vie, de crèmes antirides et d'automobiles.

La démocratie entend soigner son aporie primitive avec des emplâtres qui se nomment contraintes et nécessités :

« La liberté de l'esprit humain a été conquise par le sang des martyrs ... Mais vous voudriez délivrer aussi l'homme de l'Église du Christ qui est le royaume de la liberté. Ce faisant, vous l'abandonnez sans partage au pouvoir de la nécessité naturelle. » Nicolas Berdiaev.

« Le but de la religion n'est pas de contraindre mais de persuader. » saint Athanase d'Alexandrie.

« Les hommes devraient être non pas contraints mais persuadés. Car la contrainte ne produit pas un résultat durable ... » saint Grégoire le Théologien

Qui sait si bientôt elle n'aura pas, « enfin », recours au totalitarisme direct et sévère pour justifier de son sauvetage, à tout prix; elle l'a déjà fait à de si nombreuse reprises. Alors, nous connaitrons, à nouveau, les catacombes et le martyr, non celui, meurtrier et assassin, des fondamentalistes modernes ceinturés d'explosifs, mais celui créateur et révélateur des authentiques « témoins », des confesseurs de la foi qui posent, clairement, sans contraintes, et même contre les contraintes elles-mêmes, leur amour et leur charité, bombes théognosiques, à la face du monde pour le sauver de lui-même, ceux qui révèlent en esprit et en vérité le visage de la personne humaine contres les faces contraintes et contrites d'une humanité contrainte et forcée à la joie « chosifiante », à l'unité « nivellante » et à la paix abêtissante.

Alors ? Alors, la démonocratie, à la fois pudibonde et pornocrate, populiste et technocratique, la voyoucratie ploutocratique et autoritairement laxiste pourra lâcher ce slogan qui lui sied si bien : « Cachez ces saints qu'on ne saurait voir. »

Mais gageons qu'elle saura aussi, pour appuyer ses arguments athéistes, organiser (tout en les désapprouvant par le biais non-officiel de sa horde d'intello-rebelles fonctionnarisés) quelques « spectacles réels » à fort taux d'audience autour de ces nouveaux massacres des innocents !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tudry 471 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine