Magazine Cinéma

Doute (2009)

Par Eric Culnaert

Doute sur la-fin-du-film.com

New York, en 1964. La sœur Aloysius Beauvier (Meryl Streep, qui, diable ! ne s’habille plus en Prada, mais, merci mon Dieu, en religieuse) dirige le collège catholique mixte Saint-Nicolas, dans le Bronx. Elle est plutôt du style pincé, pas le genre à se marrer aux blagues de ces grands humoristes que sont Arthur et Jean-Marie Bigard. Il faut dire qu’elle est entrée en religion à la suite de la mort de son mari, tué en Italie. Le collège se trouve sur la paroisse dont le curé est le père Brendan Flynn (Philip Seymour Hoffman), un homme compatissant et bon, qui fait de bien beaux sermons. Dans ce collège, un seul élève noir, Donald Miller (Joseph Foster), 12 ans, enfant de chœur à l’église. Mais voilà que la jeune sœur James (Amy Adams), elle aussi bonne et compatissante, s’est aperçu que Donald sentait l’alcool : ce sacripant a bu le vin de messe ! Toujours avec bonté autant que compassion, elle en parle à la directrice, qui, pour ce crime abominable, le renvoie de chez les enfants de chœur – mais pas du collège. Pour tout arranger, la même directrice a vu, de sa fenêtre, le père Flynn TOUCHER Donald Miller dans la cour (Ciel !), car il l’aime bien. Elle en conclut que le curé de la paroisse a séduit le gosse, et s’en persuade d’autant plus qu’elle n’aime pas cet homme. Songe donc, lecteur scandalisé, qu’il fume des cigarettes, aime le bon vin et les chansons profanes, et qu’il écrit au stylo à bille, un instrument certainement conçu par Satan et dont elle a interdit l’usage dans son établissement !

Dès lors, elle harcèle Flynn, pour le pousser à avouer qu’il a péché avec l’ex-enfant de chœur. Bien entendu, l’homme, qui n’est pas vraiment sous l’autorité de la religieuse, se défend, euh… comme un beau diable (pardon). La terrible directrice demande alors à voir la mère du gosse (Viola Davis), qui, ô surprise ! lui demande de laisser faire le père Flynn. Argumentation de la mère : mon fils, effectivement, aime les hommes ; pour ça, il se fait tabasser à la maison par son père, il se faisait tabasser à l’école publique, alors, pour une fois qu’il trouve un homme gentil qui s’intéresse à lui, n’intervenez pas et laissez-le finir son année scolaire. Des mères comme celle-là, on en redemande, pas vrai ?

Pas convaincue de donner le feu vert à Belzébuth, la mégère fort peu apprivoisée fait alors venir le supposé séducteur dans son bureau, pour lui raconter qu’elle a téléphoné à son ancienne paroisse, et qu’elle a trouvé un témoin, une religieuse (encore), qui affirme que Flynn a bien eu « des antécédents » du même ordre auparavant. Dès lors, il a le marché en main : vous démissionnez, ou je cafte. Flynn démissionne, ce qui est une façon d’avouer sa culpabilité. Or la directrice avait menti, elle n’avait téléphoné à personne ! Mais, comme elle dit, pour combattre le Mal, « il faut savoir s’éloigner de Dieu » (c’est l’expression pour éviter de dire mentir comme un arracheur de dents).

Flynn est parti, mais son évêque, qui… doute de sa culpabilité, lui a donné une bonne paroisse, et la direction de l’école qui va avec. Quant à la sœur Aloysius, maintenant qu’elle a eu satisfaction, elle a des doutes !

Mais toi, lecteur, ôte-toi d’un doute en allant consulter sur allocine.fr les horaires du film, ça au moins, c’est du solide.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Meryl Streep et Amy Adams - Avant Première de "Doute" à Paris - Vidéo

    20090119 Doute envoyé par emmaallstarvideo En ce lundi 19 janvier 2009, la semaine commence fort avec l'avant-première au Théâtre Edouard VII (si, si... Lire la suite

    Par  Redac Cinéstarsnews
    CINÉMA, CULTURE
  • Doute

    Doute

    L'histoire 1964, une école catholique dans le Bronx. Le père Flynn, un prêtre de la paroisse, entraineur de basketball, est soupçonné d'avoir fait des... Lire la suite

    Par  Ffred
    CINÉMA, CULTURE
  • Doute

    Le problème avec les adaptation de pièce de théâtre, c'est qu'elles ont très vite tendance à être dévorées par deux types d'excès. Lire la suite

    Par  Rob Gordon
    CINÉMA, CULTURE
  • Doute au nez et crise de foi

    A l’origine, Doute est une pièce de théâtre de John Patrick Shanley, beau succès à Broadway en 2005 et récompensée par le prix Pullitzer. Lire la suite

    Par  Boustoune
    CINÉMA, CULTURE
  • Doute

    Doute

    1964, une église catholique dans le Bronx, le Père Flynn énonce son sermon sur le thème du doute. Un doute qui va s'installer sur le prêtre à propos d'une... Lire la suite

    Par  Missacacia
    CINÉMA, CULTURE
  • « Doute » de John Patrick Shanley

    L’intrigue se déroule en 1964, dans une école catholique du Bronx. Le père Flynn (Philip Seymour Hoffman), un prêtre de la paroisse, est soupçonné par la Sœur... Lire la suite

    Par  Sandra.m
    CINÉMA, CULTURE
  • Doute

    Doute

    Magnifiquement interprété par Meryl Streep (qui a obtenu avec ce titre son 15ème oscar)et Philip Seymour Hoffman, ce film un peu académique est à déguster,... Lire la suite

    Par  Marymalo
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Eric Culnaert 106 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines