Magazine Internet

Pour en finir avec NDO

Publié le 18 février 2009 par Nicolargo

Vu le nombre de messages sur le forum concernant l’installation et la configuration de NDO (la petite boite qui fait le lien entre Nagios et Centreon), je me devais de rédiger ce billet sur le sujet. Nous allons donc voir étape par étape les choses à vérifier et à faire pour faire fonctionner ce bouzin (oui, oui c’est un bouzin).

Dans la suite de ce billet, je pars sur l’hypothése ou vous avez installé Nagios et Centreon en suivant cette série de billets.

NDO c’est quoi ?

NDO est un module additionnel permettant à Nagios d’écrire dans une base de données l’état des machines et services à superviser.

NDO est composé de deux modules: NDOMOD et NDO2DB.

NDOMOD doit être lancé sur le serveur Nagios et permet de récupérer les informations remontées par Nagios pour les transmettre via TCP (ou un socket Unix) vers NDO2DB.

NDO2DB est un daemon qui écoute sur un port TCP (ou un socket Unix) et écrit les données recues dans une base de donnée (MySQL ou PgSQL).

Compilation de NDO

Le plugin est a récupérer à l’adresse suivante: http://www.nagios.org/download/addons/ ou en saisissant les commandes suivantes:

# sudo -s

# cd /usr/src

# wget http://dfn.dl.sourceforge.net/sourceforge/nagios/ndoutils-1.4b7.tar.gz

Remarque: la version disponible au moment de l’écriture de ce billet est la 1.4b7 (à modifier par vos soins).

On lance la compilation pour une utilisation d’une base de donnée MySQL:

# tar zxvf ndoutils-1.4b7.tar.gz

# cd ndoutils-1.4b7

# ./configure --disable-pgsql --with-mysql-lib=/usr/lib/mysql --with-ndo2db-user=nagios --with-ndo2db-group=nagiosgrp

# make

La compilation doit se faire sans erreur…

Installation de NDO

NDO ne dispose pas d’un “installateur” standard, il faut donc saisir les commandes suivantes (toujours en mode root):

# cd /usr/src/ndoutils-1.4b7

# cp src/ndomod-3x.o /usr/local/nagios/bin/ndomod.o

# cp src/ndo2db-3x /usr/local/nagios/bin/ndo2db

On écrase les droits par défaut de ces fichiers:

# chown nagios:nagiosgrp /usr/local/nagios/bin/ndo*

# chmod 774 /usr/local/nagios/bin/ndo*

Configuration de la base de donnée MySQL

Avant que NDO2DB ne puisse écrire des informations dans la base de donnée, il faut créer et configurer cette dernière.

Création de la base de données MySQL NDO:

# mysqladmin -u root -p create ndo

# mysql -u root -p mysql

mysql> GRANT ALL ON ndo.* TO ndouser@localhost IDENTIFIED BY ndopassword;

Query OK, 0 rows affected (0.00 sec)

mysql> FLUSH PRIVILEGES;

Query OK, 0 rows affected (0.00 sec)

mysql> exit

Puis on la configure:

# cd /usr/src/ndoutils-1.4b7/db

# ./installdb -u ndouser -p ndopassword -h localhost -d ndo

… Table ‘nagios.nagis_dbversion’ doesn’t exist at ./installdb line 51…

Remarque: vous pouvez ignorer l’erreur.

Configuration de NDO

La configuration de NDO se fait par deux fichiers:

  • ndomod.cfg : configuration de NDOMOD
  • ndo2db.cfg: configuration de NDO2DB

Leux fichiers doivent être initialisés:

# cp config/ndomod.cfg /usr/local/nagios/etc/

# cp config/ndo2db.cfg /usr/local/nagios/etc/

On leurs donne les droits:

# chown nagios:nagiosgrp /usr/local/nagios/etc/ndo*

Puis on les édite de la manière suivante:

# vi /usr/local/nagios/etc/ndomod.cfg

instance_name=Central

output_type=unixsocket

output=/usr/local/nagios/var/ndo.sock

tcp_port=5668

output_buffer_items=5000

buffer_file=/usr/local/nagios/var/ndomod.tmp

et:

# vi /usr/local/nagios/etc/ndo2db.cfg

ndo2db_user=nagios

ndo2db_group=nagiosgrp

socket_type=unix

socket_name=/usr/local/nagios/var/ndo.sock

tcp_port=5668

db_servertype=mysql

db_host=localhost

db_name=ndo

db_port=3306

db_prefix=nagios_

db_user=ndouser

db_pass=ndopassword

Configuration de Nagios

Nous allons configurer Nagios pour qu’il passe les informations automatiquement à NDOMOD. Pour celà, il faut éditer le fichier /usr/local/nagios/etc/nagios.cfg et y ajouter les 2 lignes suivantes:

# vi /usr/local/nagios/etc/nagios.cfg

event_broker_options=-1

broker_module=/usr/local/nagios/bin/ndomod.o config_file=/usr/local/nagios/etc/ndomod.cfg

Attention, si vous faite un copier/coller pour ajouter les lignes de
configuration dans le nagios.cfg, il faut faire attention à la ligne:

broker_module=/usr/local/nagios/bin/ndomod.o config_file=/usr/local/nagios/etc/ndomod.cfg

qui est sur une seule ligne et pas en deux lignes…

Automatisation du lancement de NDO

NDO n’est pas fourni avec un script de démarrage automatique (au démarrage du serveur). Voici donc un procédure à suivre pour une installation sous GNU/Linux Ubuntu (script à adapter à votre distribution).

Pour automatiser le lancement de NDO au démarrage du serveur, il faut ajouter le script suivant dans le fichier /etc/init.d/ndo2db). Il faut le rendre exécutable:

# sudo chown root:root /etc/init.d/ndo2db

# sudo chmod 755 /etc/init.d/ndo2db

On automatise le lancement du processus ndo2db au démarrage du serveur:

# sudo update-rc.d ndo2db defaults

Test de NDO + Nagios

Pour que votre configuration soit prise en compte, il faut lancer NDO et relancer Nagios:

# /etc/init.d/ndo2db start

# /etc/init.d/nagios restart

Running configuration check…done.

Stopping nagios: No directory, logging in with HOME=/

done.

Starting nagios:No directory, logging in with HOME=/

No directory, logging in with HOME=/

done.

Remarque: vous pouvez ignorer les messages: “No directory, logging in with HOME=/”

Si tout se passe bien, Nagios devrait commencer à écrire les informations dans la base de donnée MySQL. Pour vous en assurer, allez voir du coté du fichier de log si vous avez les messages suivants:

tail -f /usr/local/nagios/var/nagios.log

[1234886298] Auto-save of retention data completed successfully.

Configuration de NDO pour Centreon

Passons maintenant aux choses sérieuses avec la configuration de NDO pour Centreon. Il faut commencer par modifier la base de donnée MySQL pour prendre en compte Centreon (quand je vous disais bouzin…):

# cd /usr/src/centreon-2.0/www/install

# mysql -u root -p ndo < ./createNDODB.sql

# mysql -u root -p

mysql> GRANT SELECT , INSERT , UPDATE , DELETE ON ndo . * TO ndouser@localhost IDENTIFIED BY ndopassword;

Query OK, 0 rows affected (0.00 sec)

mysql> FLUSH PRIVILEGES;Query OK, 0 rows affected (0.00 sec)

mysql> exit

Nous allons maintenant générer les fichiers de configuration NDO par Centreon. Pour celà, il faut aller dans le menu Configuration/Centreon, puis cliquer sur
le lien ndo2db.cfg dans le menu de gauche et cliquer sur le lien
Principal.

Centreon - IT & Network Monitoring-1.jpg

Saisir la configuration suivante dans l’onglet General (Socket type: Unix et fichier socket /usr/local/nagios/var/ndo.sock):

  • Socket type: unux
  • Socket name: /usr/local/nagios/var/ndo.sock

Centreon - IT & Network Monitoring-11.jpg

Modifier le login/password pour l’accès à la base de donnée NDO (ndouser/ndopassword):

Centreon - IT & Network Monitoring-3.jpg

il faut ensuite aller dans le menu Configuration/Centreon, puis
cliquer sur le lien ndomod.cfg dans le menu de gauche et cliquer sur le
lien Principal.

Centreon - IT & Network Monitoring-12.jpg Saisir la configuration suivante:
  • Socket type: unixsocket
  • Output: /usr/local/nagios/var/ndo.sock
  • Buffer File: /usr/local/nagios/var/ndomod.tmp
Centreon - IT & Network Monitoring-15.jpg

Enfin nous allons exporter la configuration de Centreon vers Nagios (et donc normalement écraser les anciens fichiers de configuration de NDO).

La première chose à faire est de vérifier que les droits du
répertoire /usr/local/nagios/etc (et de tout ce qui a dessous) sont
compatible avec un écriture qui va être faite par Centreon (donc avec
l’utilisateur www-data):

# chmod -R 664 /usr/local/nagios/etc

Nagios reste le coeur de notre système de supervision. Ainsi quand
un host/service est créé dans l’interface de Centreon (menu
configuration / Hosts / Add), il faut ensuite exporter cette nouvelle
configuration pour qu’elle soit prise en compte par Nagios et donc
affiché dans l’interface de supervision de Centreon.

Il faut pour cela se rendre dans le menu Configuration / Nagios et saisir le formulaire suivant:

Centreon - IT & Network Monitoring-9.jpg

Le résultat de la commande doit être le suivant:

Centreon - IT & Network Monitoring-10.jpg

Il faut également penser à vérifier que l’exportation vers le répertoire de Nagios se passe sans problème (il ne faut PAS de message de type KO dans l’écran précédant).

Cette action est a répéter a chaque fois que vous souhaitez ajouter une configuration depuis Centreon vers Nagios.

Après quelques minutes, les informations
sur l’état de vos machines/services devraient remonter dans Centreon à
travers le module NDO. Pour vérifier que tout ce passe bien à ce
niveau, il faut se rendre dans le menu Monitoring / Event logs et
vérifier qu’il n’y a pas d’erreur au niveau ndomod:

Centreon - IT & Network Monitoring-14.jpg

Et voilà, vous devriez avoir un système opérationnel. En cas de problème pour suivre cette procédure, vous pouvez toujours poser une question sur le forum.
 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolargo 417 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog