Magazine High tech

"Billet d'humeur" du blog telecoms, un lecteur nous propose de partager son avis,

Publié le 18 février 2009 par Telecoms
Invisible man concept stock photo espace "billet d'humeur" du blog telecoms, un lecteur nous propose de partager son avis, de la part du même auteur que son billet du 4 février 2009…., « Concernant le décret du 16/01/09 autorisant les FAI proposant Internet par le câble ayant commencé à déployer leurs réseaux à se dispenser de l’autorisation des syndics de copropriété, On notera avec intérêt que la société Orange avance en théorie « prudemment » dans son approche avec les syndics (aurait-elle une quelconque conscience que ce décret piétine les règles applicables en matière de concurrence au moment où la France est montrée pour son « protectionnisme » ?), Ainsi, dans une lettre adressée à un syndic, la semaine dernière, elle se contente d’invoquer l’article 24-2 de la loi sur le statut de la copropriété en envoyant un modèle de projet de résolution d’AG visant à l’autoriser à effectuer son installation dans l’immeuble géré par ledit syndic, En revanche, elle prend beaucoup moins de précaution vis à vis d’un habitant de l’immeuble ayant vérifié son « éligibilité » sur le formulaire en ligne sur le site Internet, en lui envoyant une réponse à la même date, intitulée « formulaire de pré commande » (doté quand même de la mention « pré commande n’engendre aucun engagement contractuel »), lui confirmant que son syndic a donné son accord, Quand on voit que l’accord est « soit disant » donné à la même date que le courrier de « projet de résolution de l’AG » est envoyé (le syndic ayant par ailleurs refusé sur une demande initiale de porter cette question à l’ordre du jour tant que la concurrence ne serait pas complète), on ne s’étonnera pas de lire successivement sur le site d’Orange dans la rubrique « actualités », il y a trois jours, que « la France connaît un formidable essor dans le développement de la fibre optique » tandis que d’excellentes associations de consommateurs, ayant déjà commenté ce décret passé en catimini, commencent à parler de « cafouillage », Attendons de voir si Free acceptera cette « interdiction » de marcher sur les plates-bandes des « super menteurs », à moins que la contrepartie soit dans le prix de la 4ème licence mobile, dont on a pu apprendre à quelques heures d'intervalle que Free n'irait pas au dessus de 210 millions d'euros alors que Bercy la vendait 206 millions d'euros".

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Telecoms 81 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines