Magazine

Un mort en Guadeloupe

Publié le 18 février 2009 par Persee

Voilà, c'était LE risque, et c'est arrivé. Un délégué CGT a été tué par un coup de fusil tiré d'une barricade.

Je n'ose imaginer ce qui se serait passé si l'auteur des coups de feu avait été un policier ou un gendarme. Mais ça n'arrivera pas: ce sont des professionnels qui ne tirent pas n'importe où, ni n'importe comment.

C'est un jeune. Ça semble moins grave.

Aux dires de certains, c'est la faute des autres (le gouvernement, la Police, les riches...).

Non!

Le responsable, c'est celui qui a tiré. J'impliquerais aussi tous ceux qui leur disent "C'est bien. Continuez".

La revendication sociale a laissé la place à la délinquance, avec ses pillages et ses règlements de compte.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Persee 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte