Magazine

Un salarié sur deux est un caméléon

Publié le 19 février 2009 par Axedesign

50 % des employés européens avouent adopter un comportement différent au travail et dans la vie privée. C’est ce que révèle l’étude réalisée par OPP, leader international des questionnaires psychométriques. Et vous, plutôt caméléon ?

Belgique, Danemark, Allemagne, France, Irlande, Pays-Bas et Royaume-Uni, ce sont les six pays européens où OPP, le cabinet de conseil européen spécialisé dans la psychologie du travail, a mené ses recherches sur l’impact de la “désirabilité” sociale au bureau, inquiétant néologisme pour désigner “la réputation”. « Cette enquête a été menée pour étudier comment les gens changent ou modifient délibérément leur comportement et leur personnalité au travail. On appelle cela la désirabilité sociale : il s’agit du processus par lequel chacun tente de contrôler l’image qu’il dégage » explique Antony Erb, directeur d’OPP France.

En décortiquant l’étude, il apparaît que ce comportement de caméléon nuit à l’engagement personnel et contrarie les potentiels. Ces changements incessants sont “énergivores” : 35 % trouvent cette adaptation éprouvante et 28 % estiment même stressant d’afficher un “faux visage”. Cela commence dès l’entretien d’embauche, où un tiers des sondés assurent jouer un rôle pour “coller” à la demande de l’employeur. « L’un de nos objectifs était de déterminer l’impact de ce processus sur les personnes et les entreprises, et de savoir si certaines attentes des employeurs se révèlent, en réalité, contre-productives pour l’optimisation des performances », rajoute Antony Erb.

Bas les masques, on vous a retrouvé ! Si vous voulez connaître votre profil caméléon, cliquez sur le diaporama de Newzy.fr en bas de la page…

Source : Newzy.fr


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Axedesign 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog