Magazine Santé

L'importance des consultations chez l'ophtalmologue

Publié le 19 février 2009 par Den1971

Si vous portez des lunettes ou des lentilles, vous devez consulter tous les ans un ophtalmologue, pour voir l’évolution de votre vision. De même à partir de 45 ans : beaucoup de maladies visuelles apparaissent avec l’âge. En l’absence de problèmes visuels, un examen tous les deux ou trois ans suffit. À partir de 30 ans, ne manquez pas ces rendez-vous ! C’est à cet âge que peut apparaître le glaucome. Cette maladie augmente la tension intraoculaire. Il n’y a pas de symptôme mais cette forte tension abîme le nerf optique. Sans traitement, le glaucome conduit à la perte de la vue. Aussi, à chaque consultation, l’ophtalmologue procède à un examen de cette tension. Cet examen peut être manuel (le médecin administre un collyre dans chaque œil et applique un petit appareil en forme de cône) ou mécanique (un appareil automatique prend directement la tension). Cette mesure prend quelques minutes et est indolore.

Les étapes d’une consultation de routine

Lors de consultations de routine, l’ophtalmologiste examine votre fond d’œil. Il vérifie si votre rétine est normale. C’est lors de ce contrôle qu’il voit s’il y a un décollement de la rétine ou une dégénérescence de la macula (zone de la rétine qui permet la vision précise). Il peut aussi constater des problèmes dus au diabète ou à l’hypertension artérielle. L’ophtalmologue observe vos yeux au moyen d’un microscope qui envoie une lumière à travers une petite fente. Il voit ainsi l’iris, les voies lacrymales, les paupières, la cornée et le cristallin, auquel s’attaque la cataracte. L’acuité visuelle, avec et sans correction, est l’examen le plus connu. Dans un premier temps, des appareils mesurent votre vue. Puis, l’ophtalmologue vous fait passer une série de tests comme l’identification de lettres plus ou moins grandes, placés plus ou moins près de vous. Il détermine alors la correction dont vos yeux ont besoin. Par exemple, sans correction, votre acuité peut être de 1/10ème. Avec vos lunettes, elle doit être de 10/10ème. Grâce à ces mesures, le spécialiste détermine si vous êtes myope, presbyte, hypermétrope ou astigmate.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Den1971 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine