Magazine Poésie

Capitalistes

Par Michel29

 

Votre empire s'écroule

Comme un château de cartes

Et mon encre écarlate

Se réjouie de ces houles

 

Je n'ai aucun écu

Dans vos banques ruinées

Je suis même amusé

Par vos mines abattues

 

Mais je me fais colère

Quand l'état sans égard

Distribue des milliards

 Dans la crise boursière

 

Ne vous réjouissez pas

Car le fossé se creuse

Mais les gueux et les gueuses

Ne digèrent pas ça

 

Profitez bien ainsi

De vos derniers instants

 Puisque arrive le temps

De plus graves soucis

 

Nous sommes des millions

D'anticapitalistes

Préparant les prémices

De la révolution

 

Capitalistes



Ne m’en veuillez pas si mes visites sur vos blogs se font rare, mais en ce moment je suis débordé.

Je pense très fort à vous.


Michel.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Michel29 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines