Magazine Focus Emploi

La réforme de l’enseignement supérieur – enseignants chercheurs

Publié le 19 février 2009 par Etudium
Beaucoup d’entre nous savent qu’un conflit a éclaté entre le gouvernement et les universités. L’élément déclencheur est la loi LRU (article du 11 février). Malgré la mise en place de cette loi depuis 2007 ; sans heurts, quels en sont les points qui fâchent ?
Il est parfois difficile de se faire une opinion si l’on n’est pas directement concerné par le sujet, il y a tout d’abord le gouvernement qui montre tout l’intérêt de cette réforme et ses détracteurs qui en montrent justement tous les côtés négatifs.
La loi LRU (libertés et responsabilités des universités) a été mise en place dans le but de moderniser les universités et de leur donner plus d’autonomie dans la tenue du budget et dans la gestion de leur ressource humaine, mais également pour faciliter l’insertion professionnelle des étudiants.
L’élément déclencheur du mouvement a été la réforme du statut des enseignants-chercheurs, qui passent d’un statut de fonctionnaire à celui d’employé ; et l’annonce de la suppression de nombreux postes. Cependant la fracture entre le gouvernement et les universités ne date pas d’aujourd’hui.
Au cœur du débat c’est toute une institution qui est remise en cause : celle de la recherche. Et notamment sur la qualité des enseignements qui sont remis en cause. Un système de notation devrait d’ailleurs être mis en place, les meilleurs recevront alors une prime pour leur bon résultats. Et au contraire les enseignants mal notés pourront alors voir leur cours supprimés. Avec la réforme les disciplines désertées pourraient alors disparaitre de certaines universités.
De plus les étudiants refusent des changements au sein de leurs universités et luttent pour obtenir plus de considération du gouvernement.
Les déclarations du président de la république n’a rien arrangé au problème, mais au contraire a plutôt servit à la cause des enseignants et étudiants.
Le sujet reste toujours sensible malgré la nomination récente d’une médiatrice. Boycotté par le milieu universitaire cette médiatrice arrivera-t-elle à dénouer le problème, c’est la question qui se pose. Des manifestations sont encore prévues pour le 19 février. Une nouvelle étape dans la mise en place de la réforme a été franchie.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Etudium 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine