Magazine Culture

Dr. House : 5.11 Joy to the world

Publié le 19 février 2009 par Tao

cuddy dans la série docteur houseLe docteur House avait parodié les émissions de télé réalité durant la saison 4, cette fois il s’en prend à Gossip girl. Car oui, comment ne pas penser à la série pour ados de la CW en voyant les adolescentes garces en jupettes et le beau gosse en costume cravate se moquant de la petite grosse du lycée que l’on imagine très privé. La patiente est évidemment la petite grosse ce qui fait remonter des souvenirs à Cuddy et à Kutner sur leurs jeunes années tout en nous évitant des flash backs qui auraient forcément été grotesque. Pour une fois la présence d’une guest star (Sherrylin Finn – Twin peaks) est là pour nous induire sur une mauvaise piste. Ben oui, toute tête connue est forcément suspecte mais là, l’actrice est honteusement sous exploitée, ce qui est finalement une bonne surprise car un syndrome de Munchausen n’aurait pas été très original. On préfère ainsi nous sortir une histoire encore plus sordide de l’adolescente enceinte ayant abandonné son bébé. On aurait pu ainsi avoir une histoire très noir et très dure contrastant à merveille avec l’esprit. Malheureusement House tombant dans la facilité d’un épisode Noël plein de bons sentiments car Cuddy retrouve miraculeusement le bébé et décide de l’adopter car de toute façon la fille va mourir. Voilà donc Cuddy avec un bébé tombé du ciel en plein veillée de Noël. Non mais de qui se moque t’on ? C’est grandement irréaliste et beaucoup trop sucré pour une série comme House. Je ne suis pas contre l’idée de voir Cuddy adopter, mais que cela se fasse dans ces conditions me pose quand même un problème.

Episode de Noël mais surtout dernier épisode de l’année 2008 de House, il fallait bien faire patienter les fans pour quelque chose. Et comme ils sont là à ne rien faire, c’est Foreman et thirteen qui s’y collent. Les voilà qu’ils s’embrassent goulûment plutôt que s’assister à une fête chiante en bas. Remarquez, je comprends Foreman, entre rouler une pelle à une lesbienne mourante ou faire la conversation à Chase l’Australienne, je préfère encore la lesbienne. De plus, ce n’est pas comme si ça arrivait sans prévenir. Il y a eu quelques prémices les semaines précédentes et surtout on nous fait cette fois ci des énormes appels de phare à chaque fois qu’on les voit ensemble. Mis à part cela, j’ai trouvé assez touchante la petite intrigue entre Remy (appelons la comme ça, même si ça me fait tout bizarre) et la patiente atteinte de Huntington magnifiquement interprétée par Lori Petty. On nous explique également tout l’intérêt des tests cliniques et de l’importance d’être détaché de ses patients dans ces cas là. Pour cela on nous sort une collègue de Foreman qu’on n’avait vu auparavant mais qu’il semble bien connaître. Il faut dire que c’est Noël donc les figurants ont le droit à la parole. Du coup Cameron ne s’en prive pas pour faire semblant qu’elle s’intéresse à la patiente de House en s’adressant à un Kutner de mauvaise humeur, vu comment il la remballe.

Le petit jeu annuel des cadeaux n’était pas très amusant même si on savait dès le départ qu’il s’agissait d’une autre manipulation de House. Pas très original. Par contre, j’ai tout simplement adoré le retour du cas médical secondaire avec la nouvelle vierge Marie moderne. House créant un miracle en inventant une histoire de grossesse spontanée pour éviter à la patiente d’avoir été infidèle à son fiancé, vierge lui aussi. Les répliques durant ces consultations sont tout simplement à mourir de rire, comme quand la fille demande si elle peut tomber enceinte seulement en allant aux toilettes après quelqu’un. Non, mais ça existe vraiment de tels débiles ? Qui plus est à leur âge ?

Bilan : Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Amen, que la paix du Christ soit avec vous. Voilà grosso modo ce que nous dit cet épisode de House. Ça aurait pu être juste un mauvais épisode dont on se serait vite remis mais le problème c’est qu’on va garder les stigmates encore longtemps vu l’adoption de Cuddy. A moins évidemment que le bébé ne meurt à un moment ce qui serait évidemment tragique… mais pourrait donner un excellent épisode. Pour Foreman et Remy, je n’ai pas vraiment d’objection. ça semble presque normal, on ne pouvait pas y échapper donc autant bien le prendre et c’est ce que je fais. En plus, ça risque de bien vanner à leur sujet et maintenant qu’on a crevé l’abcès, on sera peut être plus obligé de les voir en permanence. D’ailleurs, le couple Chase/ Cameron a tué leur présence à l’écran, réduite désormais à presque rien. Donc peut être fera on de même avec Foreman et 13, c’est tout ce que je leur souhaite.  Une dernière remarque pour le titre de l’épisode faisant écho au 5.XX “Joy” également sur le thème de l’adoption.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tao 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte