Magazine Insolite

Hypocoristique

Publié le 19 février 2009 par Galaxiedesparadoxes@orange.fr

[Parution in Journal du Jeune Praticien n°343 du 16 juin 1995]

Fort utilisé auprès des jeunes enfants, le procédé de la désignation hypocoristique permet d’« adoucir » certains mots : par exemple, « maisonnette » pour « maison », ou « fifille » pour « fille ». Mais ce procédé peut fonctionner comme un boomerang, lorsqu’on veut l’employer pour forger certains « diminutifs » plus longs que les noms qu’ils sont censés raccourcir ! Exemples : « Jeannette » pour « Jeanne », ou « Paulette » pour « Paule ». Plus subtil, mais tout aussi paradoxal, le néologisme « supérette » : ce terme évoque un magasin vaste et petit ! En effet l’atténuation hypocoristique du suffixe (– ette) vient carrément neutraliser l’impression de grandeur donnée par son préfixe (« super ») !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine