Magazine High tech

Etonnant IV

Publié le 20 février 2009 par P2t

Les ? sont à remplacer par des minuscules. smile
En descendant du Nevado Mismi, la pluie à a  remplacé la neige. Les gouttes crépitent sur la capuche du poncho de Gad. Se retournant , il devine dans le brouillard tropical la silhouette de Betty quelques lacets plus haut. Engoncée dans son coupe vent, elle n’a plus l’élégance naturelle qui la caractérise. Heureusement, au détour du sentier un grand porche naturel peut servir d’abri. aux deux aventuriers transis.
-    Tu parles de vacances ! Râle Betty encore essoufflée par la marche .
-    -Allons allons, positive, ici, nous sommes protégés du vent et de la pluie.
-    On n' est pas les premiers à avoir trouvé refuge ici, regarde.
En effet près de la paroi deon? trouve les restes d’un feu de camp.
En fouillant parmi ceux-ci, Gad trouve une pierre  à l’aspect bizarre.
En la nettoyant, des gravures font leur apparition.
Il empoche le caillou et donne un coup de main à Betty pour installer le bivouac.
Tôt le matin, les duvets sarcophages ne se prêtant pas à des grasses matinées amoureuses, Gad se lève et contemple le lever du jour sur le paysage débarrassé des nuages pluvieux.
Très vite son regard est attiré par un monolithe percé de trous.
La naissance du soleil confirme de plus en plus sa découverte.
http://www.youtube.com/watch?v=hH9gNHhxiGM
Betty, regarde ! crie t’il
Un éclat bleu  scintille  dans la  pénombre de l’abri car Betty vient d’ ouvrir un œil.
-Hein ?  je ne vois rien... murmure t’elle encore ensommeillée.
-Tu es aveugle ou quoi ? Là, la pierre levée, tu ferais bien d’en faire autant.
-Ha oui... effectivement, tu crois que cela a un rapport avec celle  que tu as trouvée ?
Impatients, ils replient le bivouac et filent le plus vite possible vers la civilisation.
Arrivés à Lima ils trouvent rapidement le message délivré par la stèle érigée
Ils décident de se rendre sur place.
http://www.prise2tete.fr/upload/Gadjo-?.pdf


Un cocktail, des Cocteau (A.Breton); Un général, dégénéré (B.Vian)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Encore du Street IV

    Allez, ça faisait plusieurs jours que je ne vous avais pas mis une petite vidéo de Street Fighter IV. Et cette fois, il est question des costumes alternatifs de... Lire la suite

    Par  Onigiri
    HIGH TECH, JEUX VIDÉO
  • Comptine IV

    A la rescousse des radieux le pillard qui détrousse notre monde infime la courbe de nos yeux le corps cambré invisible et la poudre au coeur tu lisais... Lire la suite

    Par  Volodia
    POÉSIE, TALENTS
  • Rocky IV

    Peut être le Rocky le plus célèbre.Pas par sa sensibilité, ni sa finesse, non non, mais pas sa réjouissante médiocrité.Rocky, ce gentil beauf des fin fonds de l... Lire la suite

    Par  Mrbrown
    A CLASSER
  • Interlude musicale vol. IV

    J'ai décidé d'intégrer une nouvelle rubrique sur le blog : L'interlude musicalUn clip, un son....Cette rubrique sera destinée à la musique, mais pas forcément e... Lire la suite

    Par  Aurélien
    A CLASSER
  • Brèves IV

    Oriflammes de la lenteur qui sur mes murs dressez sans heurts victoires et défaites d'une force égale à quand les tempêtes à quand l'escale? Lire la suite

    Par  Volodia
    POÉSIE, TALENTS
  • Quand Disney fait du Copié/collé. ..de ses oeuvres.....Etonnant!

    Vu sur YouTube.Walt Disney, roi de la récup? Une vidéo posté sur Youtube par l'utilisateur universdisney compare différentes scènes des dessins animés Disney. Lire la suite

    Par  Michcine
    ANIMATION, CINÉMA, CULTURE
  • Etonnant : des champs de riz transformés en oeuvres d'art

    Paru le 2008-09-28 19:02:00 | 7 lectures Ces champs de riz ont été transformés en véritables œuvres d'art : estampes japonaises ou portraits célèbres, le... Lire la suite

    Par  Benjamin Tolman
    INSOLITE

A propos de l’auteur


P2t 1114 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte