Magazine Bourse

SOS Bourse / par Alain Sueur

Publié le 20 février 2009 par Argoul

SOS bourse dictons 1 Un éditeur habituellement voué au bio, au bien-être et aux soins alternatifs a eu la bonne idée de publier sous format ludique ces « petits dictons de sagesse », ainsi qu’il est sous-titré. Il y en a 139, comme la pagination ne l’indique pas. De quoi remettre les pendules à l’heure, se retrouver les pieds sur terre, se voir tomber les écailles des yeux. Les dictons participent du bien-être, au fond, parce qu’ils résument en une formule choc la sagesse accumulée par l’expérience. Celle de la bourse est longue, agitée et précieuse à conserver.

En effet, « les gens qui savent à la fois faire une bonne analyse et rester sur leurs positions sont très rares » (118). Mais le meilleur conseille « se résume tout bêtement à vous conseiller d’acheter bon marché et de revendre plus cher » (108). Surtout, « ne vendez pas quand la sève monte aux arbres » (100) – ce dicton poétique montre qu’il faut toujours suivre la tendance… lorsqu’elle est bien établie.

SOS bourse dictons 2
« Si les conditions sont réunies, même une guerre mondiale ne peut empêcher un marché d’être haussier ou baissier » (98). « Aucune manipulation ne peut entraîner une baisse durable des actions » (131). L’explication est là : « Ce qu’on qualifie de raids baissiers n’est en réalité rien d’autre que des ventes motivées par une connaissance des conditions réelles de l’action » (129). « Le public ne réagit jamais aux nouvelles en elles-mêmes. Tout est dans le sentiment général à un moment donné » (90).
SOS bourse dictons 3

SOS bourse dictons 4
C’est dire si la bourse est pétrie de psychologie ! « Les pires ennemis du spéculateur sont au nombre de quatre : l’ignorance, la cupidité, la peur et l’espoir » (66). « Le courage, (…) c’est simplement la confiance d’agir selon sa propre décision » (68). Ce que disait Warren Buffet, mais d’une façon plus familière que ce qui est repris ici : « Je n’ai jamais gagné gros avec ma tête, mais plutôt avec mon derrière, en restant assis sur mes positions » (111).
SOS bourse dictons 5
Car celui qui gagne en bourse sur la durée n’est pas un agioteur : « Le spéculateur n’est pas un investisseur. Son but n’est pas de s’assurer un rendement régulier sur son investissement avec un bon taux d’intérêt » (61). Si « le jeu ne change jamais, la nature humaine non plus » (58), il faut savoir que « les cours ne mentent jamais, mais ils ne disent pas toujours la vérité séance tenante » (54). Retenons que « lorsque la vitesse d’évolution du marché dépasse celle de l’organisation, la fin est proche » (42). Rappelons-nous : c’est ce qui est arrivé à la bulle des technologiques en 2000…

SOS bourse dictons 6
Figurent les dictons les plus célèbres : « sell in May and go away, but come home on Derby day », assez bien traduit en 140. Mais pourquoi transformer le fameux « les arbres ne montent pas jusqu’au ciel » en triste traduction littérale de l’anglais : « les racines ne descendent pas au centre de la terre » (18) ? Est-ce par tropisme bio et écolo de l’éditeur ? Je trouve très jolie dans les mains ou sur la table pour les invités cette édition en rouge, noir et gris - comme un clin d’œil métaphysique au sang, à la mort et aux larmes. Il y a de la poésie dans ces symboles de couleur. Notons tout de même que le rouge et le noir sont l’emblème d’une grande banque française épinglée il y a quelques mois pour spéculation effrénée. Il s’agit donc d’un avertissement subliminal. De format carré, comme la sagesse qu’il affirme. Le tout dans une main.

SOS bourse dictons 13

Un bon cadeau à faire à vos amis spéculateurs ou inquiets, pour rire ou réfléchir, un bon recueil de sagesse en poche.

SOS bourse, Le Courrier du Livre, novembre 2008, 143 pages, 6,9€


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Argoul 1120 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines