Magazine

Contes de l'ordi sacré : Marsupilania la Vaillante 8

Publié le 20 février 2009 par Porky

torture_chamber.jpg

Episode 8 : Un interrogatoire dramatique 

Gudule la sorcière jouait les fanfaronnes devant ses deux prisonnières mais en fait, elle n'était pas si sûre d'elle que cela. Le lecteur peut légitimement être étonné de cette affirmation qui va trouver de suite son explication : ce qui protégeait (pour l'instant) notre vaillante héroïne des exactions de l'Infâme Gudule, c'était l'appareil photo numérique qui continuait de pendre lamentablement (et inutilement) à la ceinture de Marsupilania. La sorcière n'osait pas s'en approcher, encore moins le toucher, de peur de déclencher le flash mortel. De plus, Gudule ignorait comment se manipulait ce genre d'appareil, n'ayant pas réussi à trouver sur Internet le mode d'emploi. Aussi décida-t-elle de ne pas s'attaquer à cette arme mortelle et de concentrer toutes ses forces sur l'interrogatoire des deux prisonnières. Elle ne savait absolument pas ce qu'elle allait bien pouvoir leur demander, mais c'était secondaire. Rien que l'expression orale de sa haine séculaire et de son plus parfait mépris lui prendrait déjà un bon moment. On verrait ensuite.

Ligotée à son poteau, Marsupilania, qui ne pouvait toujours pas parler, tendait ses muscles de toutes ses forces pour essayer de faire craquer les liens ; tentative tellement dérisoire que nous ne nous étendrons pas sur le résultat, négatif, on s'en doute. Pendant ce temps, Multimédia avait eu une absence et, bien loin du laboratoire maudit, songeait à son écran d'ordinateur abandonné sur l'herbe. « Pourvu que personne ne me le vole, pensait-elle. Il est encore sous garantie et je fais comment, après, pour me le faire remplacer ? Si seulement Monogramme avait la bonne idée de le planquer quelque part... » Un couinement strident la fit revenir à la triste réalité. Gudule avait commencé son chapelet d'insultes et le déroulait sans faiblir, avec une imagination lexicale qui laissa Multimédia pantoise. Elle se demanda pourquoi sa compagne ne répondait pas puis se souvint que le morceau de glace ne devait toujours pas avoir fondu. C'était d'ailleurs bizarre ; depuis le temps, il aurait dû être liquéfié.

Marsupilania se faisait les mêmes réflexions, en y ajoutant quelques éléments de son cru. Les cris perçants de Gudule lui donnaient mal à la tête et puisqu'elle ne pouvait pas parler, elle essaya de penser. La seule image qui lui vint en tête fut celle du CDC en train de faire une conférence sur une plage à des gens en maillots de bain. Qu'est-ce qu'il foutait là alors qu'il était censé être en croisade ? Elle n'eut pas le temps d'approfondir sa réflexion. Gudule s'approcha, introduisit un doigt dans sa bouche et enleva la pierre qui faisait office de bâillon. « C'était donc ça ! se dit Marsupilania, soulagée. Je me disais aussi, cette glace est bien longue à fondre. » Multimédia ayant subi le même traitement, la sorcière, ayant terminé sa litanie, se planta devant nos deux héroïnes.

« A nous deux, maintenant, mes jolies ! » s'exclama-t-elle. Marsupilania fit entendre un reniflement méprisant. « Trois, espèce de myope ! rectifia-t-elle. Compte sur tes doigts si tu n'y arrives pas de tête ! » Gudule ne tint pas compte de cette savante mise au point. « Je veux savoir par quels moyens vous comptiez délivrer le Charmant Logarithme, à présent que tu n'as plus les pouvoirs des sœurs Halliwell. » « J'espère que tu n'attends pas de réponse précise à cette question idiote », répliqua Marsupilania, incapable de répondre autre chose parce que de plan et de moyens, il y avait nib. « Oh mais si, insista Gudule avec un affreux sourire. J'ai tout mon temps. Vous finirez bien par craquer, malgré le pouvoir des trois M ! D'ailleurs, pour ce qu'il vous sert, ce pouvoir, vu que Monogramme est restée dans la prairie ! Allons, je vous donne encore cinq secondes et je vais chercher de quoi vous torturer un peu. Toujours rien ? Parfait. » Et Gudule se dirigea en ricanant vers le bric-à-brac qui encombrait un coin du laboratoire maudit.

« Que veut-elle dire par le pouvoir des trois M ? » interrogea Multimédia à voix basse. « Je n'en sais fichtre rien, dit Marsupilania. On ne m'avait pas avertie de tout ça. Il faut avouer que dans le genre agence de renseignements, le Ciel est assez nul. » A peine avait-elle prononcé ces paroles blasphématoires que la voix retentit en elle : « Retire ce que tu viens de dire tout de suite, sinon, je ne te donne pas le moyen de vaincre Gudule l'Infâme ! » « Bon, je retire, je retire, dit Marsupilania. Alors ? » « Alors, lamentable héroïne, si tu utilisais ton appareil photo numérique ? » « Je ne peux pas le prendre, je vous signale, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, que je suis ligotée», rétorqua Marsupilania, froissée. Elle trouvait le terme « incapable » franchement dur. Et injuste. « Le pouvoir des M peut fonctionner sans Monogramme, dit la voix. Bon, c'est vrai, en moins efficace. Mais il suffit de connecter ton esprit sur celui de Multimédia et vous aurez suffisamment de forces pour faire sauter vos liens. » « Et je fais comment, pour me connecter ? » demanda Marsupilania. « La notice d'explication est dans la poche de ta jupe », dit la voix et elle se tut. « J'ai la vague impression que la réplique était ironique, songea Marsupilania qui avait de temps en temps de redoutables éclairs de lucidité. Voyons, concentrons-nous et essayons d'entrer dans l'esprit de Multimédia... Oh là là, quel bordel ! Elle ne pourrait pas faire le tri dans ses pensées... Et le ménage dans son cerveau... »

Alors que notre vaillante héroïne tentait de neutraliser les parasites indésirables qui hantaient l'esprit de Multimédia, Gudule revint, portant à bout de bras un matériel étrange, fort vieux en vérité, et rouillé, qu'elle laissa tomber aux pieds de ses captives. Multimédia poussa un cri d'effroi. « Ahi ! Mais on n'est pas au Moyen Age, là ! » s'écria-t-elle. « On est au siècle qui me plait, rétorqua Gudule. Si tu n'aimes pas la rouille et les grincements, il fallait faire en sorte de m'échapper, grosse niaise ! » Et elle entreprit de mettre un peu d'ordre dans ses différents outils. Au même moment, Marsupilania, dans un sursaut suprême de sa volonté, parvint à établir la connexion.

(La connexion inter-cervelles va-t-elle fonctionner correctement ? Nos héroïnes pourront-elles neutraliser la Sorcière ? L'appareil photo numérique remplira-t-il bien son office ? N'y aura-t-il pas une embrouille de dernière minute ? Suspens inouï... qui sera levé au prochain épisode.)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • De l'influence des contes sur les enfants...

    Depuis quelques semaines, Pitchoun #1 a pris l’habitude de nous faire des crises de panique dés qu’on fait mine de le laisser quelque part. Il a peur qu’on... Lire la suite

    Par  Tequila
    A CLASSER
  • Dédicace des Contes du Jardin au Festiblog

    Dédicace Contes Jardin Festiblog

    Avec Baba, nous avons fait une petite dédicace à Iléana (je vous invite à aller découvrir son travail, j'ai mis le lien). Le pauvre Baba a eu la bonne idée de m... Lire la suite

    Par  Anton
    BD & DESSINS, TALENTS
  • BELZ de VILLAS : CONTES NATURALISTES [1882]

    En 1882 paraissent des Contes Naturalistes, signés de Belz de Villas, ils sont dédiés à Emile Zola (1). Politesse, intérêt pour les tentatives isolées d'un jeun... Lire la suite

    Par  Bruno Leclercq
    CULTURE, LIVRES
  • Recette de contes d'enfant

    Dans quelques jours ma fille va fêter ses 5 ans alors nous sommes à la recherche d'un gâteau pour le fêter avec les copains de l'école... . Lire la suite

    Par  Louna74
    CUISINE, RECETTES, RECETTES SUCRÉES
  • Contes du japon d'autrefois

    Un manga que j'ai embarqué parce que je suis très contes, très Japon, et très autrefois aussi (entre autres choses que je suis)! Lire la suite

    Par  A_girl_from_earth
    CULTURE, LIVRES
  • Musée des contes 1

    http://www.musee-contes.fr/index.php?rubrique=collections c=voir id=15COUVERTURE : LA CHASSE AU CERFCouverture d'un cahier d'écolier appartenant à Louise... Lire la suite

    Par  Florencemorette
    FOCUS EMPLOI
  • Musée des contes 2

    COUVERTURE : LA CHASSE À L'OURS NOIR EN RUSSIECouverture d'un cahier d'écolier appartenant à Louise Gasiglia.Il s'agit d'un cahier unique commencé le 29 avril... Lire la suite

    Par  Florencemorette
    FOCUS EMPLOI

A propos de l’auteur


Porky 76 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog