Magazine Humeur

Greve en guadeloupe... suite

Publié le 20 février 2009 par Geybuss

GREVE EN GUADELOUPE... SUITE

Le 30 janvier, je publiai cet article : Grêve en Guadeloupe, qui reprenait surtout le témoignage d'habitants de cette île.
Le 10 février, je faisais suivre par un autre billet la Pétition anti grêve en Gwada.
Greve en guadeloupe... suite
 Aujourd'hui, la situation là-bas dégénère complètement, vire à l'émeute, au lynchage, au vandalisme, au pillage, au meurtre, à l'anarchie...
Certes, les médias nationaux s'intéressent enfin à ce bout de France. Mais le font ils dans le bon sens et avec les bonnes cartes en mains, je ne sais pas, je n'ai pas la réponse. Voici, le témoigne que j'ai reçu par mail d'autres amis vivants en Guadeloupe. Etant donné la situation décrite plus haut, je ne citerais aucun lieu ni nom afin d'éviter toute représaille sur place...
"Bon pour nous nous avons commencé à sérieusement flipper quand nous avons vu le début des dégâts causés par les casseurs des lundi soir. En fait c'est bel et bien comme ce que vous voyez à la télé sauf que le nombre de magasins vandalisés est très grand. Les flics ne s'en sortent plus, les agents de securité non plus.

 


" Nous avons galeré toute l'aprem pour trouver des vigiles pour protéger notre boutique car pour nous c'est impossible d'arriver à notre magasin, il y a des barrages partout sur la route et les grevistes caillassent les gens qui veulent passer. En plus, on est bien conscients qu'on ne fera pas le poids face à des mecs armés !! Avec d'autres commerçants voisins, on a enfin pu trouver 4 vigils que nous paierons à 4 commerçants (les autres commerçants sont déjà prêts à deposer le bilan) toutes les nuits jusqu'à ce que les choses se calment. Voilà déjà que les grévistes nous forcent à fermer nos commerces depuis 5 semaines maintenant, on doit en plus assurer la sécurité de nos affaires nous même car les flics sont débordés de boulot et nous ne pouvons evidemment pas leur demander la lune.

J'ajoute quand même un détail qui n'a pas été précisé concernant le pauvre homme assassiné par un casseur avant hier; c'est que le meurtre a eu lieu aux environs de minuit et demie , et que les secours n'ont pas pu arriver avant 2H50 du matin à cause des nombreux barrages érigés par les grévistes ! Pour cette fois, on va dire que de toute façon le pauvre homme est mort sur le coup, mais s'il avait été grièvement blessé, il n'aurait peut être pas pu être sauvé. Cela me met hors de moi ... même si cette grève est légitime, peu importe, c'est un droit de faire grève, mais pourquoi la faire de cette manière ? Voilà tous les jours des blessés, des malades qui ont beaucoup de mal à arriver au chu si ils y arrivent.


En plus la greve pointe essentiellement du doigt les békés et leur monopole, alors pourquoi n'ont ils pas uniquement boycottés ces entreprises là ? Ils enragent contre le patron de carrefour (un béké) mais ils continuent à y faire leurs courses entre 2 mobolisations de barrages ! Ou est la logique ? M'enfin le leader de la grève (Domota c'est en employé antillais cadre de l'anpe de guadeloupe qui touche 2800 euros par mois donc, dans ce salaire est compris la  fameuse prime des 40% de vie chère que tous les fonctionnaires touchent en guadeloupe) est très persuasif et dangereux, et lui touchera sa paie de 280O euros par mois y'a pas de probleme, il ne perd rien dans cette histoire, et il gagne un sacré pouvoir (pour un independantiste qui se compare au ché ça aide !).


Je ne parle pas des 17 000 salariés (il y a 120 000 salariés en tout) de guadeloupe qui seront à coup sur licenciés car les entreprises ne peuvent plus les payer (forcement ça fait 5 semaines qu'on ne peut plus bosser).


Nous,  on se pose beaucoup de questions, et meme temps on est conscients qu'on est obligés d'attendre pour prendre un peu de recul et s'organiser. On est très prudents aussi; on ne sort plus le soir; on evite certains coins; et la journée on peut à peu pres circuler normalement dans notre commune qui est plutot isolée donc calme.


Ca me fait tout bizarre ce qui se passe en ce moment, j'ai l'impression de ne plus etre en France, car mes droits sont passés à la poubelle depuis 5 semaines, je ne peux plus travailler, sortir, manger ce que je veux, trouver de l'essence ou bien avec beaucoup de chance et de peine, et en plus j'ai l'impression desagreable que ma tête de blanche ferait mieux de se faire discrete ... Cette impression nous l'avons tous, meme les plus insouciants de mes amis sont attérés par ce qui arrive, et tout le monde remet en cause ses projets d'avenir, surtout ceux qui n'ont pas été payés en janvier, ni certainement en fevrier, et dont le patron deposera surement le bilan en mars ...


  

Greve en guadeloupe... suite

Allez faire un tour sur le blog de Mary qui dans ces billets des 15 er 16 février, se penche sur la question Guadeloupe pour essayer de comprendre. De bonnes questions y sont posées et des témoignages de tous partis y sont recueillis.
Pourvu, vraiment pourvu que tout rendre dans l'ordre dans les plus brefs délais pour tout le monde. Que certains problèmes soient résolus (ils ne pourront pas tous l'être en même temps), mais que le symbole même de la France LIBERTE soit à nouveau respecter. Certes, certains diront qu'après il y a égalité et fraternité. Mais s'il n'y a plus de LIBERTE, il n'y a plus rien...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Geybuss 1558 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines