Magazine Internet

Récit essoufflé d’un internaute moyen

Publié le 20 février 2009 par Anthony Hamelle

Dimanche, j’apprends sur Twitter la levée de fonds de Twitter de 35 millions de dollars… Mais que vont-ils faire de tout cet argent ?

Un peu plus tard, je lis sur Libé la fin (annoncée) de Lycos et Caramail. Snif, ça fait toujours drôle, même si c’est la loi de l’économie.
Mardi, je savoure le billet de Maitre Eolas qui démonte point par point la tribune de Luc Besson dans le Monde sur le piratage (soutenu par l’inénarrable Frédéric Lefebvre dans sa croisade anti-streaming) : ou quand les blogs permettent de mieux décrypter des sujets compliqués.

Puis c’est Facebook qui doit faire face à une levée de bouclier de ses membres après la modification unilatérale des CGU. L’arroseur arrosé en quelque sorte, même si je me dis que les arguments de Mark Zuckerberg sont loin d’être idiots.

Mercredi, une question me taraude : est ce que je fais partie du tiers d’internautes intéressé par le marketing participatif ? Oui, sans aucun doute. J’aime bien qu’on me demande mon avis, même si je ne le donne pas toujours d’ailleurs.

Et voilà que le même jour, je vois que Roger Karoutchi, c'est-à-dire un ministre de la République (secrétaire d’Etat plus précisément), accole son nom à un éditeur, en l’occurrence le bien nommé Feedback 2.0, et se lance dans le participatif (merci aux militants et au comité de soutien au passage).

De l’autre côté de l’Atlantique, les mesures prises contre la crise sont soumises aux internautes : www.recovery.gov. Ils n’arrêtent jamais ces gars là ! Et voilà qu’Outbrain tente de renouveler le genre de la publicité sur les blogs face aux principaux acteursdu secteur : Blogbang, ebuzzing, Yougether, … Le business des blogs continue de se réinventer.

Une petite pause, juste pour lire l’étude intitulée « Successful Marketing in a Contracting Economy »qui défend l’idée selon laquelle les social media offrent des solutions nouvelles aux marques dans un contexte de crise. J’aimerai bien avoir l’avis de General Motors sur le sujet ;-)

Et voilà que jeudi, on apprend que Meetic rachète la version Européenne de Match.com : comme quoi, pas forcément besoin d’être né dans la Silicon Valley pour réussir.

Zut, on est vendredi, et je n’ai pas eu le temps d'étudier Slate.fr alors que je m’étais promis d’écrire un billet dessus. Attali nous y annonce que le pire est à venir … Merci Jacques. 

Pffffffff, j'ai déjà des dizaines de twitts en retard...J'y retourne !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Anthony Hamelle 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine