Magazine Cinéma

Donne-moi la main

Par Ffred

Bodega Films
L'histoire

Antoine et Quentin, frères jumeaux de 18 ans, décident, à l'insu de leur père, de se rendre à pied en Espagne afin d'assister aux funérailles de leur mère qu'ils ont peu connue. La route va mettre à nu leurs différences de manière insoupçonnée.

Victor et Alexandre Carril. Bodega Films

Mon avis
Ce premier film de Pascal-Alex Vincent n'est sorti que dans neuf salles en France dont une seule à Paris. Pas sûr qu'il trouve son public. D'un autre côté une diffusion télé sur Arte aurait peu être suffi. Il ne dure que 1h20 mais on a vraiment l'impression d'être devant pendant trois heures. Si cela se veut une réflexion sur les jumeaux, la perte d'un parent ou le deuil, ce n'est finalement qu'un ennuyeux road-movie fraternel. Ces deux frères ne sont pas attachants, l'étude psychologique des personnages est raté. Ils passent leur temps à s'engueuler, se battre et coucher avec tout ce qui passe, garçons et filles confondus. Les jeunes acteurs, vrais jumeaux, ont assurément besoin de prendre des cours, leur jeu manque vraiment de profondeur et de conviction. Ils sont par contre très photogéniques et procurent malgré tout quelques beaux moments et des regards assez renversants mais en de trop rares occasions. A noter le générique en dessins animés et la participation de l'excellente jeune actrice Anaïs Demoustier. Le film lui même est assez beau visuellement et la bande son est excellente. Mais tout cela est vraiment trop léger pour un premier long métrage. De bonnes possibilités mal exploitées, à améliorer donc pour un prochain film.

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ffred 143 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines