Magazine France

Remplacement de la taxe professionnelle par la taxe carbone : le "comité Balladur" est défavorable.

Publié le 21 février 2009 par Dominique Lemoine @lemoinedo

Promise à la surprise générale par Nicolas Sarkozy pour 2010, la suppression de la taxe professionnelle (TP) sur les équipements et biens mobiliers des entreprises semble avoir été prise sans concertation, sans réflexion et sans avoir analysé les financements de substitution.
Cette taxe, jugée absurde par ceux qui y sont assujettis, fera fortement défaut aux collectivités territoriales qui sont, en ces moments difficiles de crise, presque les seules à maintenir un investissement de haut niveau permettant de soutenir l'emploi local.
Le "comité Balladur", qui se veut apolitique, est défavorable au remplacement de la taxe professionnelle par la taxe carbone car il estime que les 8 milliards d'euros promis aux collectivités en substitution ne devraient pas peser sur les ménages.
Or, la taxe carbone touchera bien les ménages (en 2000, le conseil constitutionnel avait précisé qu'une taxe sur les activités polluantes ne pouvait pas exempter les ménages).
Le "comité Balladur" semble actuellement favoriser la piste d'une fiscalité assise sur la valeur ajoutée car elle permet de moduler le poids des impôts sur la situation réelle des entreprises.
Nota :
Le principe de substituer la TP par un impôt sur la valeur ajoutée permet d'avoir un lien entre l'activité économique du territoire et l'impôt perçu par les collectivités
Les entreprises ne choisissent pas leur lieu d'implantation en fonction de la TP mais en fonction de critères plus pertinents : infrastructures, voies de communication, centre de recherche, environnement, qualité de vie ....
Or, une grande partie de ces éléments d'attractivité économique est financée par les collectivités territoriales.
Pour maintenir un lien économique entre l'impôt et le territoire, le comité Balladur propose de répartir l'impôt sur les sociétés selon des critères physiques objectifs (nombre de salariés, nombre de mètres carrés par établissement ...)
Le remplacement de la TP par la taxe carbone n'a pas de sens et ne permet pas d'assurer une pérennité financière puisque la taxe carbone a justement pour vocation à diminuer au fil des ans (objectif indirect du Facteur 4 et objectif 3x20 de l'Union Européenne)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par domluc
posté le 27 décembre à 10:13
Signaler un abus

Moi, j'en ai ras le bol de ce pays de merde où on arrête pas de payer toujours payer...je vais me barrer de ce pays de cons...

A propos de l’auteur


Dominique Lemoine 164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte