Magazine

L'édito du lundi . n° 55

Publié le 23 février 2009 par Flash-News

L’actualité de la semaine sous tous les angles …
L'édito du lundi . n° 55

Politique

***

Dominique Paillé, porte-parole de l'UMP, a affirmé :

Le PS a décidé de jeter de l'huile sur le feu à des fins politiciennes en se rendant en Guadeloupe.

C’est un comble, si aucun membre du PS ne s’y était rendu … lui ou un autre du même parti aurait sûrement déclaré :

Le PS se désintéresse des problèmes de l’Outre mer …

C’est bien connu, que la majorité quelle qu’elle soit, et idem pour l’opposition, ont ces lances incendiaires qui n’apportent « rien » à la politique.

***

François Lamy, conseiller politique de Martine Aubry, a estimé :

Ceux qui jettent de l'huile sur le feu sont ceux qui ne répondent pas aux problèmes dans les DOM. alors que l'UMP a accusé le PS de vouloir "jeter de l'huile sur le feu" en y envoyant une délégation.

Le dialogue des sourds, c’est pénible, il existe pourtant de bons sonotones, comme je l’ai déjà dit, Robert Hossein peut être d’excellent conseil.

***

Suite à l’intervention de Nicolas Sarkozy au sujet de la crise, Jean-Luc Mélanchon, fondateur du Parti de gauche a déclaré :

Alors que la crise économique et sociale s'amplifie, les mesures présentées par Nicolas Sarkozy s'amenuisent de semaine en semaine. Près 360 milliards pour les banques puis 26 milliards pour l'économie et les entreprises, il ne reste qu'une peau de chagrin de 2,6 milliards d'euros, selon les chiffres de l'Elysée, pour les travailleurs.

Martine Aubry :

Pas de plan de relance digne de ce nom.

Benoît Hamon :

8 milliard pour les entreprises

2.6 pour les ouvriers.

Il est vrai que ces différences abyssales, ne peuvent que nous interpeller, bien entendu, on a droit à des réponses préparées, à nous d’avaler la couleuvre.

***

Lutte ouvrière a annoncé lundi ses têtes de listes pour la Européennes de juin, campagne qu'elle entend conduire en solo dans le seul but de faire entendre une voix communiste révolutionnaire, et pour la première fois sans la figure d’Arlette.

C'est la nouvelle porte-parole de l'organisation trotskiste, Nathalie Arthaud, entourée des têtes de liste LO, qui a présenté lors d'une conférence de presse les candidats du parti dans sept des huit circonscriptions régionales - LO ne présentant pas de liste en Outre-mer.

Arlette Laguillier, bien que présente, sera dans une demie brume, on avait l’habitude qu’elle soit en première ligne, même si son programme n’est pas vraiment un programme de gouvernement.

La lutte pour la lutte, c’est bien, mais il faut aussi construire.

***

Ségolène Royal a proposé sur France-3 un « moratoire sur la dette des ménages » pour le logement, qui permettrait aux personnes touchées par le chômage de suspendre le remboursement de leur emprunt immobilier ou le versement de leur loyer.

C’est une idée intelligente pour ne pas asphyxier le chômeur qui se retrouve du jour au lendemain dans la panade.

***

La même Ségolène Royal est arrivée en Guadeloupe en « amie des peuples antillais et guyanais », reste trois jours sur place pour marquer la présence de toutes celles et ceux qui veulent que la justice soit là, pour que la paix revienne.

Comme j’en parlais plus haut, immédiatement, l’UMP l’a accusé de récupération … A se taper la tête contre murs …

***

François Bayrou, président du MoDem au sujet de l’intervention du chef de l’état sur RFO :

Ce qui est surprenant et même choquant, c'est que cette intervention, après presque cinq semaines de crise, n'est diffusée que sur RFO. On a séparé les compatriotes d'outre-mer et les compatriotes de l'hexagone … Je ne crois pas que cette crise se limite au montage qui a été trouvé pour les 200 euros,   je ne crois pas qu'on pourra se limiter à une question de statut.

Dire que François Bayrou a été à droite, il est maintenant un des deux principaux opposants avec Ségolène Royal à la majorité actuelle.

***

Les députés ont adopté mardi à l'unanimité une proposition loi créant une allocation de 49 euros par jour pour ceux qui s'arrêtent de travailler pour accompagner la fin de vie d'un proche à domicile.

Fait exceptionnel, la proposition avait été déposée ensemble par quatre députés représentant les quatre groupes politiques de l'Assemblée nationale. Ils en avaient esquissé la proposition en décembre dans les conclusions de leur évaluation de la loi de 2005 sur la fin de vie.

Seul bémol, ce texte ne prend pas en compte les hospitalisés et ceux dans les centres palliatifs … donc messieurs les députés, essayez d’améliore ce texte qui est déjà un premier pas, mais ne tardez pas, la souffrance seul est inhumaine !

***

Sur Canal+ Dominique de Villepin :

Cette crise sera longue et nous devons mettre sur la table l'ensemble des marges de manœuvre qui sont les nôtres, a estimé l'ancien Premier ministre.

Pour sortir bien de la crise, pour ne pas faire face à d'autres remous sociaux, (...) il faut que ce sentiment de justice soit partagé par tous. Dès lors, allons jusqu'au bout de la franchise, qu'on réexamine très sévèrement et de façon très exigeante le paquet fiscal, ainsi que les allégements de charges liées aux 35 heures.

Il est clair qu’avec de telles déclarations, il ne va pas se constituer un cercle d’amis au sein de l’UMP ou du PS, mais il doit s’en moquer comme de sa première chaussette …

***

Le MEDEF à la traîne …

La présidente du MEDEF Laurence Parisot a critiqué dimanche la gestion de la crise par Nicolas Sarkozy, qu'elle a notamment accusé de vouloir recréer des rigidités, voire bureaucratiser.

Mais n’est-ce pas elle, qui actuellement a durci sa position, et reste inflexible sur une quelconque négociation de salaires ou autres …

Pas cool la dame …

La bise … ça va pas non !

Les bisous d’adieux « interdits » maintenant sur les quais d’une gare en Grande Bretagne …

Comme tout, on teste avec un point, après on étend, et nous … on avale et on suit … ridicule !

Note d’humour

En Chine, un voleur de sac à main d’une femme, et après avoir forcé le coffre d'une mobylette, se retrouve poursuivi par les vendeurs et les clients d'une boutique.

Pour leur faire peur … il a baissé boxer et pantalon pour montrer ses fesses.

En effet, constatant que la majorité de ses poursuivants étaient des femmes, il a misé sur le fait que leur pudeur les pousserait à se cacher les yeux et qu’il pourrait alors s’enfuir.

Son plan n’a pas fonctionné : restant d’abord scandalisé et sans réaction, l'un d'eux a fini par l’empoigner et lui demander de remonter son pantalon, avant de le confier à la police.

Même le …cul … n’effraie plus, quelle décadence … quoique …

A la semaine prochaine …


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Flash-News 2215 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte