Magazine Société

Laurence Parisot a les idées claires mais ne sait pas compter

Publié le 23 février 2009 par Abfaboune

Invitée du "Grand Rendez-Vous Europe 1/Le Parisien/Aujourd'hui en France" hier, la présidente du Medef dit qu'il "faut avoir les idées claires : le travail est rémunéré par les salaires et le capital par les dividendes" (citée par E24).
Elle réagissait au souhait présidentiel de partager les profits, selon la règle des trois tiers (entreprise/actionnaires/salariés).
Il suffit de faire deux clics sur Internet pour voir que par exemple entre 2005 et 2006, "compte tenu de la hausse des prix à la consommation de 1,6 % en 2006, le salaire brut moyen a augmenté de 1 % entre 2005 et 2006 en euros constants et le salaire net de 0,4 %" (source : Insee), tandis que les dividendes du CAC 40 ont augmenté "de plus de 40 % par rapport au montant de l'an dernier (22 milliards), qui constituait pourtant un record" (source : Journal des Finances).
Eco 89 précise : pour 2007, part conservée par l'entreprise: 51,8 % ; part versée aux actionnaires et aux propriétaires des terrains : 42 % ; part distribuée aux salariés: 5,5 % : il faut en effet ajouter la participation et l'intéressement à l'augmentation des salaires de l'Insee, mais on est loin du compte.
Cela fait donc presque 100 % de différence. D'ailleurs, les patrons des entreprises du CAC se sont augmentés de 100 % en 10 ans. Elle ne manque pas de culot la Parisot comme le titre Marianne2.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Abfaboune 33 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine