Magazine

Je t'aime, moi non plus!

Publié le 23 février 2009 par Julie Bbg
1.jpg


Ils nous rendent sexy.

Ils nous flattent.

Ils boostent notre assurance

Ils nous font félines.

Et pourtant... pourtant... qu'est ce qu'ils nous font mal!

Pourtant... pourtant... qu'est ce qu'on les deteste!

Les mecs?


Non, pas cette fois, encore que l'idée est la même: on en arrive parfois à les haïr et à vouloir les oublier, et pourtant... pourtant... bang, on remet le couvert en grandes masos que nous sommes.

Là, avec nos jolis tâlons... c'est tout pareil.

Perchées à 8-10 cm de hauteur, autant vous dire que oué, le galbe de la gambette sexy-baby, il nous coûte chéro en souffrance. Et vas-y qu'on veut être des fabulous women jonglant allègrement entre work-love-home-kids-friends-cooking affutées de nos échasses du matin au soir avec l'air de maitriser... vas-y oui...


Mais la nuit venue au moment de les ôter... la sensation éprouvée est identique à celle que l'on ressent lorsqu'en plein régime, on s'autorise une gourmandise chocolatée: Or-gas-mique.


Or nous sommes masos... qu'on a dit!

C'est donc en toute logique que nous rempilons le lendemain avec de la botte haut perchée ou de la sandale dévastatrice pour un remake du show de la veille, tout en sexy-attitude en effet, mais au prix de nombreuses crampes, ampoules et autres irritations à soigner...

Observons donc de plus près quelques faits et chiffres concernant ces douloureux et néanmoins merveilleux accessoires:

> Un récent rapport indique que les femmes commencent à porter des chaussures à tâlons à l'âge de 12 ans, et ce, jusqu'à ... 63 ans.

> Figurez-vous aussi que les hauts tâlons ont, semble-t-il, fait leur première apparition aux pieds de Catherine de Médicis qui aurait voulu se donner une contenance en arrivant en France épouser notre bon viel Henri II.

> Saviez-vous que les empreintes rouge du gourou Louboutin sont une marque déposée? Bien vu Christian.... m'est d'avis que tu dois bien te gaver en procès.

> Quant à Jimmy Choo, ô combien démocratisée grâce au succès de Sex & The City, la marque est reprise dans les paroles de chansons de Hilary Duff, Shyne, Pitbull, Clipse, Sway, 50 Cent, et Chester French. Du jamais vu, en tout cas autant que je sache.

> Et le stiletto... aaaaaahhhhh le stiletto... c'est à Roger-Henri Vivier qu'on le doit mesdames... Ce génie décédé en 1998 à l'âge de 95 ans,  nous a quittés modestement sans grands honneurs alors que c'est à lui que l'on doit l'invention et la popularisation de nos stilettos, les sortant de l'imaginaire fétishiste-porno grâce à un design révolutionnaire combinant prouesse technique et joliesse.

Amen Roger, Amen!

> Enfin, laquelle d'entre nous n'a pas rêvé garnir son dressing de milliers de chaussures, tantôt assorties à notre vernis, à notre sac, ou à notre ceinture, à la couleur de nos cheveux, de notre veste, ou de nos boucles d'oreilles? Laquelle, je vous le demande....?
Et bien c'est Imelda Marcos, épouse du président dictateur phillipen Ferdinand Marcos, qui à ce jour, détiendrait le record du plus grand nombre de chaussures jamais possédées...
Combien?
1 200 les gens, 1 000 + 200........ la salope!


Bref, tout ça pour dire que les chaussures à tâlons

c'est beau, c'est hot, ça se paie cher, ça s'apprivoise, ça fait mal, ça fait du bien,

ça fait tomber, ça donne des ailes, et c'est sex...

comme l'amouuuuuuuuuuuuur.

Besitos les cocos, je retourne à mes grogs, hip, et vous souhaite un happy lundi :-)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Julie Bbg 185 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte