Magazine Cinéma

Luc Besson est atterré et choqué par la discrimination de UGC

Par Boko

Si Banlieue 13 : Ultimatum, sortie en salles le 18 février dernier, est avant tout un divertissement, il n'en demeure pas moins un "fléau" pour certains "partis" comme UGC contre lequel Luc Besson est ivre de colère.

Le film qui raconte l'embrasement des cités de banlieues ace au gouvernement et qui traite d'une remise en cause de la sécurité intérieure, vient d'être "interdit" de programmation en banlieue justement par le réseau UGC.
C'est le phénomène de masse de rassemblements de jeunes dans les salles qui fait frémir le distributeur et exploitant de salles. "Ce n'est pas un boycott mais un boycott de banlieues, on m'a dit clairement qu'on ne voulait pas de public là" a expliqué Besson, producteur du film.
"Je suis atterré et choqué qu'on puisse tenir un tel langage en 2009, c'est du racisme et de la discrimination" a affirmé le célèbre réalisateur au micro d'Europe 1 ce matin.
Face à tant de colère, UGC s'est de son côté, exprimé au quotidien Métro avec stupeur et icompréhension : "C'est ridicule ! UGC est celui qui a le plus investi dans les cinémas de banlieue, comme l'UGC Rosny par exemple. Il y a un brassage de population dans toutes nos salles que l'on revendique. Nous sommes contre toute logique de ghettos, c'est pour cela que nous avons choisi nos plus grandes salles pour diffuser ce film (...) Ce n'est pas à Luc Besson de choisir où nous allons diffuser les films"a expliqué le directeur général d'UGC.
Qui croire et pour quelle version pencher ? Faut-il réellement pénaliser un tel film pour de telles raisons ? Luc Besson a déjà demandé l'attribution d'un médiateur auprès du Ministère de la Culture pour faire avancer ce dossier qui s'annonce brûlant.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Boko 163 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines