Magazine Caricatures

L'antidote

Publié le 23 février 2009 par Dominik89
Alors que je m'apprêtais à visionner le film "Danger Diabolik !" sur le héros de fumetti, j'aperçois quelques scènes d'un film que je ne connais pas. On y voyait Christian Clavier et Jacques Villeret. Le premier en PDG ronflant d'une multi-nationale et le second en trublion comptable fou de bourse et héraut des petits actionnaires.Tags : télévision, cinéma, France 2, film, l'Antidote, Christian Clavier, Jacques Villeret, Danger Diabolik, fumetti, Jean-Marie Messier, JMM, J2M, J6M, Vivendi Universal, Thierry Lhermitte, Agnès Soral, Alexandra Lamy, François Morel, Daniel Russo, Vladis Entreprise
Bien que je n'aime pas Clavier (doux euphémisme), autant l'acteur que l'homme d'ailleurs, j'étais intrigué par le sujet. J'ai donc décidé de continuer à regarder ce film. Il s'agissait de "L'antidote", film français réalisé par Vincent De Brus, sorti en 2005.
Jacques-Alain Marty est le grand patron de "Vladis Entreprise". Tout lui réussit, sauf que celui qui se fait surnommer "JAM" a un petit problème : il est victime de bafouillements et de gros problèmes de sudation ce qui n'est pas sans lui poser quelques soucis. JAM consulte son psy (alias Thierry Lhermitte), qui lui conseille de trouver son antidote par lui-même. Par hasard, JAM va croiser la route d'André Morin (Jacques Villeret), un petit comptable quelconque, grâce auquel JAM n'est plus soumis à ses crises d'angoisse. André Morin est-il donc l'Antidote tant espéré ? Et pourquoi ? Du coup, JAM s'attache les services 24 heures sur 24 de ce petit homme aux goûts simples.
Le personnage de Clavier semble très inspiré de Jean-Marie Messier (surnommé JMM, J2M, voire J6M), PDG lui aussi d'une multinationale versée dans les médias avec un nom commençant par un V. Le propos du film est de nous montrer l'irruption de la simplicité un peu naïve de Villeret au sein de l'élite richissime et sans scrupule. Naturellement, l'élite a un besoin irrépressible de l'homme simple, mais on commence à atteindre les limites de l'exercice car le prétexte semble plus que léger. On peut, par exemple, se poser la question de savoir comment on peut réussir quand on a un tel problème de bafouillement. On peut aussi s'interroger sur la crédibilité d'une antidote de ce type, mais ce n'est pas le plus gênant selon moi. Le film navigue toujours entre deux eaux, entre le loufoque à la Pierre Richard ou de Funès et la satire sociale, sans jamais vraiment trouver le ton juste. Pourtant, Villeret y est excellent, mais les pitreries de Clavier cassent son travail tout en finesse avec des blagues à deux balles qu'on voit arriver 2 heures à l'avance.
On a quelques moments qui sont justes ou drôles,mais l'impression générale reste d'un film ayant manqué sa cible. On y rit trop peu et la critique sociale y est également à peine effleurée. Pas étonnant que le film n'ait pas trouvé son public, malgré un casting très riche (Agnès Soral, Alexandra Lamy, François Morel, Daniel Russo etc.).

Dominik


Tags : télévision, cinéma, France 2, film, l'Antidote, Christian Clavier, Jacques Villeret, Danger Diabolik, fumetti, Jean-Marie Messier, JMM, J2M, J6M, Vivendi Universal, Thierry Lhermitte, Agnès Soral, Alexandra Lamy, François Morel, Daniel Russo, Vladis Entreprise

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dominik89 1652 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte