Magazine Politique

La paradoxale situation des ménages français

Publié le 24 février 2009 par Careagit
Ce matin, l'INSEE a publié quelques chiffres croustillants dont je suis, vous le savez, particulièrement friand. Deux études parallèles, une enquête d'opinion auprès des ménages et le point mensuel sur la consommation en France et son évolution.
Première conclusion, les dépenses de consommation en biens manufacturés progressent de 1,8% sur un an . Pour rappel, elles étaient stables en 2008 et ce, malgré l'inflation des matières premières et le début de la crise financière. Dans l'étude d'opinion on note à ce titre un frémissement dans le bon sens. En Février, l'indicateur "opportunités d'épargner" progresse de 2 points (-19 à -17) alors que "la considération de la situation financière personnelle" demeure stable (11 contre 10 le mois dernier). Globalement toutefois, on dénote une régression générale des indicateurs d'opinions des français qui demeurent globalement pessimiste sur la situation actuelle et future.
Et c'est en cela que réside un paradoxe. Théoriquement, l'on se plaît généralement à décrire la confiance en l'avenir comme un préalable majeur à la consommation. Un ménage qui a peur du chômage et de l'évolution de la situation économique globale épargne pour son avenir et celui de son foyer dit-on.
Pour ce qui est des évolutions de ce mois ci, le contre exemple est criant. Malgré le niveau du moral, les ménages re-consomment. Sur Twitter, les blogueurs de gauche soutiennent l'effet d'aubaine pour les uns, le rattrapage pour les autres ou même une "redistribution des équilibres". Ils n'ont franchement pas tord, il y a là, un peu de tout cela. L'évolution sur an des dépenses automobiles (+7.8%) et ce dans un contexte plus que défavorable, tend en revanche à prouver l'efficacité toute relative de la prime à la casse mise en place par le gouvernement. J'étais plus que sceptique, j'avais visiblement tord. Ça arrive, et il faut savoir reconnaître les réussites.
A la lecture de ces chiffres, on ne peut évidemment éviter la remise en question de la politique de relance choisie par le gouvernement. Est-elle judicieuse ? Le succès d'une aide publique à la consommation (prime à la casse) prouve elle qu'une option de relance par la consommation serait efficace ?
La gauche répondra oui, bien sûr, elle ne devrait, à vrai dire, même pas savoir surfer sur cette prime pour prouver l'hypothétique efficacité de son propre plan de relance. De mon côté, je reste persuadé que le plan actuel reste la meilleure moins pire des solutions.
En l'espèce nous sommes donc face à une progression de la consommation. Avec la stabilité du taux de réponse concernant les opportunités d'épargne, j'en déduis qu'une aide sonnante et trébuchante directement envoyée par l'Etat aurait des chances de terminer sur le plan d'épargne des quelques millions de français (pas tous certes). Idéologiquement, JM Keynes considère l'épargne comme une fuite du système. Les libéraux, eux, considèrent opportun la progression d'un niveau d'épargne au regard notamment des opportunités que cette progression offre aux banques de pouvoir allouer plus de crédit.
Or c'est précisément sur ce point que la crise se déroule. Le crédit. Les banques, trop craintives de leurs solidités ne sont pas au rendez vous de la prise de risque et du soutien de l'activité. Dans ces conditions une progression toute relative du taux d'épargne ne devrait en rien servir le rebond du système économique.
Il sera donc impératif de mettre en place des mécanismes de protection des salariés les plus directement fragilisés par la crise économique et financière. A ce titre, la formation et le traitement du chômage doivent être une priorité. Dans le cadre de la relance en revanche, un seul objectif, soutenir l'activité des entreprises en réduisant autant que faire ce peu les charges pesant sur elles.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Careagit 102 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines