Magazine Culture

Les samples de Massive Attack

Publié le 24 février 2009 par Smaël Bouaici

0730003907920.1235484110.jpgA l’époque où les deux écoles du hip-hop apprenaient à échantillonner légalement (pour certains), Massive Attack redéfinissait le sampling, et en faisait un art en créant le sample assumé, copyrighté et livré dans le livret.

En le transvasant dans un autre environnement, en recomposant un nouveau morceau autour de l’échantillon d’origine, l’ex-trio de Bristol, (bien aidé par le producteur Cameron Mc Vey qui les accueillait avec Neneh Cherry dans l’appart familial) faisait ainsi basculer le sampling dans le recyclage à la façon jamaïcaine, ouvrant ainsi un boulevard pour certains.

Comme d’autres labels l’ont fait avec Dr Dre ou Daft Punk (deux spécialistes du sample discret), Raspter s’est mis en tête de compiler les morceaux empruntés par le combo à géométrie variable anglais. Avouons qu’avec des pépites reggae-soul comme Never Can Say Goodbye de James Brown, le Man Next Door de John Holt, Ike’s Mood de Isaac Hayes ou encore Billy Cobham et le fabuleux Stratus, on passe un délicieux moment de recyclage musical.

Protected Massive Samples (Rapster)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Smaël Bouaici 57 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines