Magazine Photos

tous slumdog millionaire !

Par Richard Gonzalez

Grille2
Mammalapuram, Tamil Nadu, juillet 2008

L’émouvant film multi-oscarisé ne dépeint pas seulement la cruelle réalité des bidonvilles indiens. Il exhorte chacun de nous à raviver notre enfance et c’est pour ça qu’il est précieux. Pour gagner au jeu l’amour de sa vie, le héros se repasse les images-clés de ses « tendres » années. Il puise dans les épisodes qui l’ont construit toute l’énergie pour remporter l’épreuve décisive. Non, Slumdog Millionaire n’est pas doloriste. A la brutalité et à l’horreur, il oppose en permanence la candeur éternelle, la victoire du sourire. C’est ce que je fabrique avec mes huileuses nostalgies : des tisons pour faire trembler l’or au fond du cœur. Rappelons-nous, rejouons notre part d’insouciance et de malice. L’enfance, quelle qu’elle fut, est un élan pour le futur : toutes les ombres de notre jeunesse n’étaient rien à côté de sa lumière, radieuse, suspendue, promise.

(Et l’Inde, je vous l’avais chuchoté dès mon retour, ruisselle d’enfance, partout. C’est un pays qui ne peut que guérir de tout.)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Richard Gonzalez 34 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines