Magazine Culture

La réunion de Pécresse : on s'en fout on n'y va pas, dit le Snesup-FSU

Publié le 24 février 2009 par Actualitté
On s'en fout on n'y va pas, on n'a qu'à s'cacher sous les draps... C'est un peu sur l'air de cette chanson de Bénabar que le syndicat a poliment claqué la porte à la réunion organisée pour vendredi par la ministre à laquelle Snesup-FSU « ne se rendra pas, en l'état ».
Sa chemise la boudine...
De là à dire que la chemise de la ministre la boudine et qu'il faut qu'elle fasse un régime, voilà un pas que nous n'oserions sauter, mais en tout cas, pour le syndicat, c'est net : il s'agit d'une « simple réunion technique ne portant que sur la réforme du statut des enseignants-chercheurs. Nous voulons que les négociations portent sur l'ensemble des dossiers et qu'elles associent tous les syndicats et les collectifs investis dans le mouvement ».
Alors pas question. En plus, il y a manifestement un super bon film à la télé ce jour-là qui parle d'un monde dans lequel les universités tombent toutes sous le joug de décisions un peu huluberluesques.
Plus sérieusement, le syndicat rappelle de nouveau les raisons des protestations qui ont cours actuellement, en reprochant à la ministre de ne pas en tenir compte et de foncer bille en tête, en tentant de minimiser ou de faire passer à l'as les éléments importants. « C'est bien sur l'ensemble du dossier que doit porter une réunion qui permettrait de sortir de la crise que votre politique a provoquée », explique leur communiqué.
Venez nombreux, y'aura du coca
Pour la ministre, qui avait cordialement lancé l'invitation et prévu un buffet froid, c'est la tuile : il faut décommander le traiteur. Elle estimait que sa réunion était « destinée principalement à présenter les orientations du travail mené par la médiatrice, dans l'objectif d'arrêter de concert les principes devant conduire à la rédaction du nouveau texte du projet de décret relatif au statut des enseignants-chercheurs ».
D'ailleurs, elle aurait été sûrement d'accord pour discuter d'autres éléments... mais voilà, répond le Snesup-FSU, nous, « On s'en fout, on n'y va pas, on n'a qu'à se cacher sous les draps, on commandera des pizzas, toi la télé et moi, on appelle, on s'excuse, on improvise, on trouve quelque chose, on n'a qu'a dire à tes amis qu'on les aime pas et puis tant pis. »
Librement adapté de Le Dîner de Bénabar...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine