Magazine Culture

Quand la fête continue

Par Jlk
Kehlmann5.jpg
Un nouveau régal postmoderne signé Daniel Kehlmann, avec Gloire, roman en neuf nouvelles.
Deux ans après la découverte des mémorables Arpenteurs, c’est une modulation tout actuelle de l’observation de Daniel Kehlmann que nous vaut Gloire (Ruhm, 2009) sous la forme d’un ensemble composite et cependant lié, rappelant le roman-en-histoires de L’Epigramme de Gottfried Keller, avec une suite de nouvelles dont certains personnages et certains thèmes reviennent de l’une à l’autre. On est ici dans le vif et les embrouilles de la société de consommation et de communication, où les formes même de celle-ci (du SMS au message vocal ou du mail à la Toile) déterminent les formes du récit.
C’est ainsi que, dans le premier de ceux-ci, intitulé Voix, tel quidam, réparateur d’ordis fatigué de son épouse légitime (et vice versa), se trouve soudain en butte aux messages privés et professsionnels adressés à un acteur de cinéma très en vue, qui devient ensuite le sujet de la quatrième nouvelle du livre, L’issue.
Comme J.M. Coetzee dans Elizabeth Costello, ou comme Amos Oz dans Vie et mort en quatre rimes, Daniel Kehlmann se plaît à brocarder la vie de l’écrivain célèbre par les temps qui courent, notamment dans En danger où voyagent, d’un centre culturel à l’autre, un romancier égocentrique et pusillanime comme pas deux, qui croit vivre une vie dangereuse, et sa compagne du moment, cadre dans l’humanitaire, recevant les dernières nouvelles, sur son portable, de trois de ses délégués pris en otages quelque part en Afrique.
Daniel Kehlmann a-t-il lu Marcel Aymé ? Cela m’étonnerait, et pourtant la troisième histoire de Gloire recoupe exactement le canevas du Romancier Martin, qui évoquait les relations d’un écrivain avec ses personnages fâchés du sort qu’on leur réservait. Ici, dans Rosalie s'en va mourir, la vieille Rosalie a aussi de quoi se plaindre de son créateur, qui lui découvre un cancer du pancréas fatal et l’envoie à Zurich se faire administrer une certain potion d'ultime soulagement, avant que le récit ne dévie...
Toujours vif de ton et de patte, très poreux de feeling et très finement intelligent dans ses constructions narratives, Daniel Kehlmann parle de notre drôle d’époque avec autant de bonheur que du XIXe bouvard-et-pécuchesque de ses Arpenteurs. Je reviendrai sous moins que peu à l'entier de Gloire…
Kehlmann6.jpgDaniel Kehlmann. Gloire. Actes Sud, 175p.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Daniel Pennac : "Kamo, l'agence Babel"

    Daniel Pennac "Kamo, l'agence Babel"

    Quatrième de couverture : "Pourquoi Kamo doit-il absolument apprendre l'anglais en trois mois ? Qui est donc Cathy, sa mystérieuse correspondante de l'agence... Lire la suite

    Par  Schlabaya
    CULTURE, LIVRES
  • CROUZET, Yves-Daniel

    BiographieYves-Daniel Crouzet est né à Saint-Étienne. Il a exercé plusieurs métiers qui l'ont conduit en Guyane, en Afrique et aux Antilles. Il a été... Lire la suite

    Par  Krri
    CULTURE, LIVRES
  • Quand Daniel Schneiderman dérape

    Dans Libé de ce matin, Daniel Schneiderman s'en prend à Claude Askolovitch, journaliste du Nouvel Observateur que le groupe Lagardère vient de nommer tout à la... Lire la suite

    Par  Bernard Girard
    CULTURE, FRANCE, HUMEUR, MÉDIAS, POLITIQUE, PRESSE ÉCRITE, SOCIÉTÉ
  • Mohamed Cherabi, un chemin pour la gloire !

    Mohamed Cherabi (né à Fèz, en 1985) est un jeune musicien, auteur-compositeur et interprète marocain. Au balbutiement de sa carrière, il apparaît dans quelques... Lire la suite

    Par  Musique
    CULTURE, MUSIQUE, MUSIQUE DU MONDE
  • L'art de Daniel Arsham

    Le jeune peintre et sculpteur de Miami Daniel Arsham avec ses gouaches, sculptures et objets conceptuels, fait la synthèse d'une civilisation future,... Lire la suite

    Par  Tonton
    BEAUX ARTS, CULTURE, INSOLITE, PHOTOS INSOLITES
  • Retour de Daniel Powter

    Retour Daniel Powter

    En 2006, Daniel Powter se retrouvait au sommet des hits avec son tube, Bad Day et son premier album éponyme. Aujourd'hui, le chanteur canadien tente à... Lire la suite

    Par  Guillaume
    CULTURE, MUSIQUE, VARIÉTÉS INTERNATIONALES
  • Daniel Anthony St. George

    It's only a dream, 2008, Daniel Anthony St. George©I cannot, dare believe it, 2006, Daniel Anthony St. George©Invoice, 2007, Daniel Anthony St. George©This is... Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE

A propos de l’auteur


Jlk 706 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines