Magazine Culture

Björk - Naissance : Debut, Post

Publié le 24 février 2009 par R0udy

Du rock des années 90 ne germèrent pas plus d'une poignée d'authentiques génies. Beck, Nirvana, Radiohead. What else ? Björk. Ses productions de jeunesse, avec les Sugarbabes notamment ne présentent que trop peu d'intérêt au vu des orientations artistiques de sa carrière solo ; passons outre donc.

bjorkdebutmini.jpg
Personnalité dérivative par excellence, l'islandaise définit avec Debut un style batard assumé, à cheval entre la folie douce d'une dream-pop en déclin (l'exotisme de Venus as a Boy, et en fait la distanciation du son tout au long de l'album en offrent les échos les plus évidents) et les relents post-punk de morceaux moins accessibles ; propension à l'entre-deux venue s'immiscer jusque dans les titres de ses chansons : Big Time Sensuality, Violently Happy et qui sait, peut-être même Human Behavior. D'un point de vue sonique, l'embrassade d'une tripotée de genres à l'époque très présents, le four-to-the-floor hérité de la dance music en tête, esquissaient déjà les atours d'un trip-hop tel qu'on le définit aujourd'hui. Comme la majorité des albums progressifs Debut a mal encaissé l'âge et sonne aujourd'hui aussi daté que le premier Massive Attack, qui me semble constituer l'enregistrement d'époque le plus proche dans l'esprit ; il apparaît ainsi préférable d'aborder l'artiste via son second album, Post.

bjorkpost.jpg
Les sonorités industrielles d'Army of Me ouvrent l'album, rapidement transformé en showroom en 11 pièces des intentions futures de Björk : des caisses lourdes et des riffs électroniques de l'opener on passe aux sonorités d'abord sourdes et duveteuses puis rythmées et futuristes d'Hyper-ballad, première véritable escapade IDM de la virtuose qui s'achève en decrescendo sur une ligne de violon. Les troisième et cinquième morceaux, encadrant le cultissime It's oh so quiet, imagent l'une des formules que Björk maitrise profondément : un son brut invitant à l'expérimentation (là où d'autres se casseraient les dents en tentant l'épuré), une voix comme surhumaine et un impact émotionnel décuplé par une rythmique aux antipodes des pistes qui leur succèdent. L'architecture musicale est un art que l'islandaise pratique en effet de manière exemplaire, parvenant à disposer à l'idéal le calme et le mouvementé sur ses disques ; l'interlude déguisée You've Been Flirting Again en reste l'un des exemples les plus éloquents. Le coeur de l'album– l'anthème Isobel qui lui exploite les cordes pour grimper haut, si haut qu'il flirte rapidement avec l'aérien / Possibly Maybe, un monument de trip-hop éthéré que je soupçonne Tricky d'avoir orchestré –s'en trouve légèrement excentré, venant comme suggérer une structure à l'ancienne en deux parties. L'album fond ensuite au gris, d'abord lancé par I Miss You, un espèce de mix house/drum&bass étrangement érotique peut-être préliminaire à Cover Me/Headphones, la conclusion-pilier abstraite de Post, blafarde et organique, presque liquide dans sa première partie (While I crawl into the unknown, cover me / I'm going, hunting for mysteries, cover me / I'm going to prove the impossible really exists”), révélant le visage sexuel d'une Björk qui crie, souffle et chuchotte, irriguée d'une énergie contenue qui sera libérée six ans plus tard sur Vespertine.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • PJ Harvey et Björk - Satisfaction (The Rolling Stones) (live)

    Quelle bonne idée ont eu les organisateurs des Brit Awards de 1994 de réunir sur scène PJ Harvey et Björk pour cette reprise des Stones… Mais quelle tuerie,... Lire la suite

    Par  Eddie
    CULTURE, MUSIQUE
  • Björk: Un coffret 4 volumes dès aujourd'hui dans les bacs

    Björk: coffret volumes aujourd'hui dans bacs

    L'exentrique chanteuse islandaise, Björk, revient dans les bacs des disquaires dès ce 4 mai 2009 avec un coffret 4  volumes composé de deux cd et de deux... Lire la suite

    Par  Guillaume
    CULTURE, MUSIQUE
  • Check-Post

    Dans le cadre de la commémoration des 60 ans d’Israël, le Musée d’Haïfa présente jusqu’au 28 Décembre la décennie 78-88 sous le titre ‘Check-Post’, qui,... Lire la suite

    Par  Marc Lenot
    BEAUX ARTS, CULTURE, EXPOS & MUSÉES, SORTIR
  • Post-cinéma

    Le post-cinéma désigne l’ensemble des pratiques dans le champ des arts visuels utilisant le cinéma. Sans en proposer une typologie complète, il est possible de... Lire la suite

    Par  Gregory71
    BEAUX ARTS, CULTURE, EXPOS & MUSÉES
  • Post politique

    Post politique

    Mathieu LAINE, Post politique, JC Lattès, Paris, 2009 (286 pages).Voici un petit essai d'économie qui veut réformer le politique. Lire la suite

    Par  Placebo
    CULTURE, LIVRES
  • Premier post

    oui, mais dans la catégorie animaux ... rien à voir avec le thème général du blog, mais c'est le petit cadeau de bienvenue ! Il existe tellement de passionnés... Lire la suite

    Par  Mikkiii
    MUSIQUE
  • Post expressionniste.

    Nous sommes dans un haras. En l’occurence un Haras national mais peu importe; dans chacun d’entre-eux il doit y avoir, à peu près, ceci: - - Lorsqu’une jument... Lire la suite

    Par  Doma
    A CLASSER

A propos de l’auteur


R0udy 36 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines