Magazine Humeur

Israël, miroir de la conscience ?

Publié le 24 février 2009 par Drzz

Quel est le comportement des consciences éclairées au vu de la souffrance humaine ?

Compassion? Soif de Justice? Réparation? ….Bien-sûr.

Par quelle étrangeté cette compassion devient-elle la pierre angulaire d une passion qui se retourne en haine raciste, fasciste contre un peuple et un pays désignés comme bouc émissaire des malheurs de la planète ?

Quel est ce retournement particulier qui ferme le cœur à toute intelligence dès lors qu´il s agit d ´Israël ?

Je me suis souvent interrogée sur les causes passionnelles de la haine, antisémite entre autres; Je me suis souvent cognée contre le mur d un illogisme et d une inhumanité qui me révolte et me blesse. Je n ai jamais réussi à traverser le mur.

Et je continue de m´interroger ;

Se peut-il que le monde dit libre, attaché aux valeurs de ces droits de l´homme qui me chantent l´espoir d une fraternité possible, puisse sans réagir voir un peuple, le mien, être l´objet de toutes les rancunes, de toutes les passions mortifères du terrorisme, puisse entendre les déclarations haineuses en vue de sa liquidation de la surface de la terre, diffusées, relayées par les médias arabes qui enflamment des foules fanatisées, pour, en définitive laisser passer entre les maillets de la conscience vigilante ce qui hurle en moi comme un scandale ?

A quelles conclusions, la pensée constructive conduit-elle des hommes de bonne foi, lorsqu´un pays arrosé pendant 8 ans d´une pluie de milliers de roquettes, kassams et missiles, sur les populations civiles du sud, décide enfin de réagir? Qui est l´agresseur ou l´agressé ?

Que se passe t-il dans la conscience des journalistes occidentaux lorsqu´ils choisissent de transmettre une information biaisée, quand elle n´est pas mensongère, une vision manichéenne qui stigmatise mon pays et le couvre de toutes les monstruosités imaginables ?

Que se passe t-il donc dans cette conscience lorsque le choix des mots conduit à la manipulation pure et simple des esprits, lorsque le choix de images est dicté par le souci de l audimat et non par une information profonde, sérieuse et capable de relever les mécanismes pervers d´une situation géopolitique bien plus complexe que l appel implicite au rejet du Juif des nations ?

Je m´approche encore un peu plus près de ce moment où l´homme est attendu pour mériter son nom d´homme, lorsqu´il lui faut choisir entre dire pour s´arracher au prêt-à-porter conformiste du politiquement correct, ou dire pour renforcer la tornade criminelle de la désinformation qui, au passage, balaye de sa haine ces juifs, mes frères qui vivent à l´étranger.

De ce lieu de la conscience, je m´approche et je me demande :

Se peut-il qu´Israël soit pour les hommes comme un miroir qui permet de mesurer leur humanité ?

Se peut-il que dans ce miroir, se révèle leurs identités secrètes ?

Se pourrait-il qu´Israël soit noirci pour que chacun puisse se sentir propre, lavé de tout mal en soi, Israël coupable idéal désigné à la vindicte populaire musulmane et gauchiste ?

Se pourrait-il qu´être dans l incapacité de regarder aussi en face les malheurs de mon peuple, signe fondamentalement l´incapacité de conquérir sa liberté intérieure ?

Souvent, quand le doute et la peine me saisissent, je ferme les yeux aux bruits qui obscurcissent l´esprit et j´invite des Sages à me visiter.

Aujourd'hui, au seuil de mon labyrinthe intérieur, Confucius m´apparaît et devant la multitude des chemins qui s´ouvrent devant moi, il me remet quatre clefs :

1) Le terrorisme, c´ est cultiver l´ ignorance

2) Le pillage, c est récolter sans avoir semé

3) La tyrannie, c est perpétrer à coups d´ordre inhérents

4) La bureaucratie, c´est dénier à chacun son dû

Et je vous demande :

Qui d´Israël ou du Hamas cultive l´ignorance ?

Qui récolte sans avoir semé ?

Qui agit à coups d´ordre inhérents ?

Qui dénie à chacun son dû ?

Se pourrait-il que ces clefs puissent ouvrir les portes de l´intelligence du cœur des femmes et des hommes qui placent leurs consciences comme des lumières sur le chemin de l´Amour fraternel ?

Se pourrait-il enfin que des journalistes libres se réveillent de la torpeur qui les retenait prisonniers ?

Je veux croire……….

Rachel Franco
Israël


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Drzz 204079 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines