Magazine France

Clin d'oeil de JMBeaupuy sur la dernière plénière du Parlement européen - 18-19 février 2009

Publié le 24 février 2009 par Dominique Lemoine @lemoinedo

* Une réduction de la TVA pour davantage de catégories.

Le 19 Février, le Parlement européen a adopté le rapport Van den Burg modifiant la directive relative à la taxe sur la valeur ajoutée. Ce rapport vise à élargir le champ de la TVA réduite à toute une série de biens et de services.
Sont désormais concernées les catégories de services suivantes :
- le secteur du logement
- les services liés aux lieux de culte, au patrimoine culturel et aux monuments historiques
- la restauration
- et enfin, les services de soin à domicile pour les jeunes, les personnes malades, handicapées ou âgées.
Ayant voté en faveur de ce rapport, Jean-Marie Beaupuy se félicite de la volonté d'appliquer la TVA réduite à d'autres catégories de biens et de services. Selon lui, l'élargissement du domaine d'application de la TVA permettra aux Etats-membres et notamment à la France, de faire face de façon plus flexible à la crise économique.
En effet, cette proposition vise d'une part, à créer un système de taxation qui permettrait la création de nouveaux emplois. D'autre part, il s'agit d'augmenter la productivité et de réduire le niveau de travail non déclaré.
* "La dépression est l'ennemi invisible de l'Union européenne".
On estime qu'en 2020, la dépression sera la maladie la plus fréquente dans les pays développés, ainsi que la deuxième cause d'invalidité. Chaque année dans l'Union européenne, on dénombre environ 59000 suicides dont 90% dus à des troubles mentaux.
Mieux prévenir les troubles mentaux, tel était l'objectif des députés européens lorsqu'ils ont voté le 19 Février, en faveur d'un rapport d'initiative sur la santé mentale. Dans ce rapport, ils invitent la Commission à définir des actions et des politiques de prévention et de traitement des maladies mentales.
Au titre d'ancien Président de l'hôpital psychiatrique de la Marne, Jean-Marie Beaupuy a insisté sur la nécessité d'un diagnostic et d'un traitement précoces des problèmes de santé mentale chez les personnes vulnérables. Il invite les Etats-membres à mettre en œuvre des programmes plurisectoriels de prévention du suicide.
Très sensible à ce sujet, il a aussi plaidé en faveur d'une amélioration de la coopération et de la communication entre les professionnels des soins de santé primaires et ceux de la santé mentale.
*Renforcer l'OTAN et la politique étrangère et de sécurité de l'Europe.
Le 19 février, toute une série de dispositions spécifiques sur l'architecture de l'UE en matière de sécurité et de défense et ses liens avec l'OTAN ont été adoptées au Parlement européen. Les rapports concluent que la future défense collective de l'UE devrait être organisée en coopération avec l'OTAN et que les nouveaux risques pour la sécurité exigent une coordination plus étroite dans les secteurs de la planification, de la technologie, de l'équipement et de la formation.
Cependant, le MoDem estime que l'UE devrait davantage développer ses capacités de gestion de crises civiles et utiliser son expérience pour garantir la stabilité, l'Etat de droit et les principes de bonne gouvernance dans les pays qui sont en conflit.
Jean-Marie Beaupuy, qui s'est opposé au rapport Vatanen sur le rôle de l'OTAN dans l'architecture de sécurité de l'UE, regrette que des moyens aussi insuffisants aient été proposés pour faire face aux demandes de sécurité et de défense du 21ème siècle.
Dans un contexte d'instabilité régionale, de menaces terroristes et d'urgences humanitaires, l'ensemble des Etats-membres doivent être politiquement prêts et militairement capables de développer une politique étrangère de sécurité et de défense forte et efficace.
*Le Président Klaus remet en question l'approfondissement de l'intégration européenne.
L'intervention du Président Tchèque, Vaclav Klaus, devant le Parlement lors de la séance solennelle du 19 Février a provoqué de très vives réactions et le départ de nombreux députés européens.
Rappelant l'ancrage résolument européen de son pays, Vaclav Klaus n'a cependant pas hésité à critiquer le système décisionnel de l'Union européenne et à remettre en cause la légitimité démocratique de l'UE.
Après avoir comparé les partisans de l'intégration européenne aux communistes de l'ère soviétique, il a fustigé la politique économique de l'UE qui selon lui, ne serait qu'une "politique d'oppression du marché". Enfin le Président Klaus s'est dit opposé "à la libéralisation et à la dérégulation de l'économie européenne" et à la "manipulation politique des marchés", qui selon lui serait la véritable cause de la crise financière et économique.
D'après Jean-Marie Beaupuy, il est effectivement indispensable de restaurer la confiance avec le citoyen européen. Par ailleurs, les assertions de Vaclav Klaus, certes assez déroutantes, doivent être comprises à la lumière de l'histoire de son pays. "Délivrés du joug soviétique, il est compréhensible que ces nouveaux Etats membres aient une grande soif de liberté et que par conséquent, ils remettent en cause la prétention de l'UE à vouloir tout réguler. Néanmoins, le Président Tchèque doit comprendre que dans un monde globalisé, les citoyens et les Etats-membres ont besoin de l'Europe. Dans un contexte de crise économique et financière, sans ce cadre européen paternaliste, les Etats-membres se trouveraient encore plus en difficulté."
Jean Marie Beaupuy et le Mouvement Démocrate de Haute Loire vous invitent à une rencontre:
Mercredi 25 février
A 19h
Salle de conférence du Centre Pierre Cardinal du Puy en Velay.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dominique Lemoine 164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte