Magazine Cinéma

Oscar : 45 secondes pour dire merci

Par Cineblogywood @Cineblogywood
Buzz : D'accord, c'est bouleversant de recevoir un Oscar mais quand on perd ses moyens et qu'on ouvre les vannes, cela devient insupportable. Aussi l'Académie des Oscar a-t-elle demandé aux futurs lauréats de cette 81e édition de faire leur speech de remerciements en 45 secondes ! "Faites court, par pitié, faites court, surtout si vous n'êtes pas un visage connu. Et ne pleurez pas, c'est pathétique. Il s'agit juste d'une récompense", avait lâché Rick Gervais aux Emmy Awards en 2008.
On sait qu'au bout de quelques dizaines de secondes, la musique retentit et commence à couvrir le speech de l'artiste honoré. Et cette fois-ci ? On coupera le micro ? Deux molosses ramèneront la personne en coulisses ?CaravaneC'est un peu débile d'autant que parfois, les lauréats prononcent des discours mémorables. "J'étais juste une petite fille qui vivait dans une caravane et faisait un rêve!", avait déclaré Hilary Swank en recevant son second Oscar pour Million Dollar Baby, en 2005. La même année, Jamie Foxx avait évoqué sa grand-mère qui l'avait éduqué, y compris à coups de fouet. "Et après m'avoir fouetté, elle me parlait, m'expliquait pourquoi elle m'avait fouetté, en me disant qu'elle voulait que je sois un homme bien, et elle me parle toujours aujourd'hui, quand je rêve. Et j'ai hâte de m'endormir ce soir parce qu'il y a beaucoup de choses dont nous devons parler", avait-il ajouté. Oscar des pleursEn revanche, certaines actrices en ont fait un peu trop. Bouleversée par son Oscar pour A l'Ombre de la haine (2002), Halle Berry avait prononcé un discours de plus de 2 minutes 30 (!!) dans lequel elle remerciait même son avocat... Gwyneth Paltrow s'était auto-flagellée en 1999 : "J'ai l'impression que je ne mérite pas cela, au milieu de vous tous !". Quant à Nicole Kidman, elle avait été honnête en annonçant, quatre ans plus tard : "Russell Crowe m'a dit, ne pleure pas si tu montes ici, et maintenant je pleure !"
"Soyons honnêtes, ce n'est pas que nous n'avons pas le temps d'écouter de longs discours, c'est que nous n'avons pas le temps d'écouter des discours barbants. Si vous n'avez rien d'intéressant à dire, vous n'avez qu'à inventer", avait conseillé Ellen de Generes en 2007, avant de conclure: "mais bon, ne vous stressez pas pour ça, parce que vous ne gagnerez peut-être pas !"
Allez, discours longs, chiants ou marrants, on les excuse, les vainqueurs. C'est aussi ça qui fait le charme (et l'ennui, voire la gêne) de ces soirées. D'ailleurs, cette année, l'Académie promet des tas de surprises. Et peut-être même des images inédites de films à venir. On jugera sur pièce.source : LCI.frAnderton

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cineblogywood 2265 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines