Magazine

Facebook or fesse-bouc ?

Publié le 14 janvier 2009 par Daidy

L’autre jour, un pote m’invite à rejoindre son cercle d’amis sur Facebook. Normal, c’est la base de Facebook : rien d’autre qu’un bon vieux échange de liens en somme, pour dire : je le connais, il me connait.

Bref donc, on est devenu potes sur Facebook ! Waow, la classe ! En plus d’être potes in real life, on est potes in the cyberspace !! Quel vertige me prend tout à coup, quelle expérience fascinante, quel… … … euh, et maintenant on fait quoi ?

Ah oui on peut s’envoyer des messages écrits dans Facebook… oui bon le mail ou skype (vu qu’on est toujours connecté), c’est quand même plus rapide… Mais si, regarde, on peut s’envoyer des photos, c’est pas délirant ça ?! Ben, en fait ça on le faisait déjà avec Picasa et al., puis j’ai pas envie que mes autres amis voient ces photos, puis de toute façon, ça ne les intéresse pas, mes autres amis, parce qu’ils ne sont pas sur la photo de toute façon…

Oui bon en fait, sur Facebook, on peut faire tout ce qu’on fait ailleurs, mais en un seul lieu, et en partageant l’ensemble à toute sa petite communauté… C’est pas dément, ça ? Non décidément, je ne vois pas l’intérêt. J’y met pourtant toute la meilleure volonté du monde.

Aidez-moi ! à quoi ça sert un réseau social ? C’est quoi l’expérience si passionnante qui se joue là derrière et que, visiblement, j’ai dû manquer ? Pourquoi y’a des gens qui restent scotchés sur Facebook ? Et c’est quoi la forme de sociabilité qui a lieu dans ce type de site. Je crains, une fois la fascination passée, que cette sociabilité ne soit pas autre chose que ça :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daidy 30 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte