Magazine Maladies

L'Hypertension ( pression artérielle)

Publié le 17 mars 2009 par Marieclaude

L'hypertension artérielle, ou haute pression sanguine, se caractérise par une forte pression du sang sur la paroi des artères. En situation de stress ou durant un effort physique, il est normal que la tension artérielle s'élève. Chez les personnes hypertendues, la tension reste haute en tout temps, même au repos ou en l'absence de stress.

L'hypertension n'est pas une maladie en soi. Cependant, à long terme, elle est un important facteur de risque :

  • d'insuffisance cardiaque : en imposant un surcroît de travail au coeur, l'hypertension peut provoquer un épuisement du muscle cardiaque;
  • de crises d'angine, d'infarctus du myocarde et d'accident vasculaire cérébral : une tension artérielle élevée signifie que le sang exerce une pression plus forte sur la paroi des artères, ce qui les fragilise et augmente le risque que l'artère se bloque par athérosclérose;
  • de problèmes aux reins (insuffisance rénale) et aux yeux (lésions à la rétine pouvant mener à une perte de la vue) : encore une fois, en raison de la fragilisation des vaisseaux sanguins.

Comme l'hypertension artérielle ne présente généralement pas de symptômes, un nombre important d'hypertendus ignorent leur état  - c'est d'ailleurs pourquoi on la surnomme le « tueur silencieux ».

Prévalence

Selon l'Organisation mondiale de la Santé, 30 % des hommes et 50 % des femmes âgés de 65 ans à 75 ans souffrent d'hypertension. De nos jours, l'hypertension touche des populations de plus en plus jeunes.

Les types d'hypertension et leurs causes

  • L'hypertension primaire représente environ 90 % des cas. Elle repose sur une multitude de facteurs reliés à l'âge, à l'hérédité (surtout pour les hommes) et aux habitudes de vie nuisibles, dont les effets s'accumulent avec les années. L'obésité, la sédentarité, le tabagisme, l'abus d'alcool, le stress et une alimentation trop salée contribuent à l'hypertension.
    Une forte consommation de sel provoque de la rétention d'eau. Selon une enquête menée par Statistique Canada, plus de 85 % des hommes et 60 % des femmes ont un apport en sel ou sodium qui dépasse la limite supérieure recommandée de 2 300 mg par jour1. Voir le tableau complet de l'apport maximal toléré du sodium.
  • L'hypertension secondaire peut résulter d'un autre problème de santé (un problème rénal ou endocrinien, une déformation congénitale de l'aorte) ou de l'usage fréquent de certains médicaments. Par exemple, les décongestionnants nasaux, en raison de l'éphédrine qu'ils contiennent (une substance dont l'effet ressemble à celui de l'adrénaline sécrétée en situation de stress), les anti-inflammatoires, qui créent de la rétention d'eau et de sel, et les bronchodilatateurs, qui ont un effet stimulant sur le coeur.

Diagnostic

Avant d'établir un diagnostic d'hypertension, le médecin mesure la tension artérielle à quelques reprises, durant des visites successives, car les chiffres peuvent varier sensiblement d'une fois à l'autre. Il est assez fréquent que la tension grimpe de façon significative lorsqu'un patient entre dans le cabinet de son médecin et que sa tension redescende lorsqu'il en ressort. On parle alors du « syndrome de la blouse blanche ». Pour éviter ce type de réaction, le médecin peut proposer au patient de mesurer lui-même sa pression artérielle, chez lui, à l'aide d'un tensiomètre.

Une fois les valeurs fiables trouvées, le médecin peut alors poser un diagnostic : une personne dont la pression est égale ou supérieure à 140/90 souffre d'hypertension. Mentionnons que les personnes atteintes du diabète ou d'une maladie rénale devraient idéalement maintenir une tension artérielle qui ne dépasse pas 130/80.

Le tableau de niveaux de tension artérielle suivant correspond aux normes qui fixent la tension artérielle optimale à 115/75 plutôt qu'à 120/80. À notre connaissance, ce standard est actuellement mis en pratique en Amérique du Nord ainsi qu'en Angleterre3-5. Cette classification s'applique aux adultes qui ne prennent pas de médicaments pour soigner l'hypertension et qui ne souffrent pas de diabète ou de maladie rénale2. En France, la tension optimale est de 120/80 (Fédération française de cardiologie).

Niveau de la tension artérielle 

Mesure de la pression systolique 

 

Mesure de la pression diastolique 

Optimale 

115 mmHg

ET 

75 mmHg

Normale 

moins que 120 mmHg

ET 

moins que 80 mmHg

Préhypertension 

120-139 mmHg

OU 

80-89 mmHg

Haute 

- Stade léger 

140-159 mmHg

OU 

90-99 mmHg

- Stade modéré 

160-179 mmHg

OU 

100-109 mmHg

- Stade avancé

180 mmHg et plus

OU

110 mmHg et plus

Remarque
Dans le cas où la mesure de la pression systolique et celle de la pression diastolique correspondent à deux niveaux différents, le médecin tient compte du niveau correspondant à la valeur supérieure pour évaluer l'état de la tension artérielle.

Mieux comprendre la mesure de la tension artérielle

La tension artérielle se compose des pressions systolique et diastolique, lesquelles sont mesurées en millimètres de mercure, ou mmHg.

  • La pression systolique correspond à la période de contraction du coeur et à l'éjection du sang dans les artères. Elle assure un apport de sang partout à travers le corps.
  • La pression diastolique est la pression exercée sur les artères entre chaque pulsation, lorsque le coeur se relâche. Elle correspond à la période de décontraction des ventricules qui permet aux cavités cardiaques de se remplir. Cette pression tend à augmenter avec l'âge, mais passé le cap de la soixantaine, elle diminue graduellement en raison de l'affaiblissement des vaisseaux sanguins du corps.

La tension artérielle dépend de la quantité de sang pompée par le coeur et de la résistance dans les artères.

Symptômes

L'hypertension est généralement asymptomatique. Toutefois, une pression sanguine très haute (stade modéré ou avancé) peut occasionner les symptômes suivants :

  • des maux de tête accompagnés de fatigue (ces maux de tête sont localisés à la nuque et se manifestent très tôt le matin);
  • des vertiges ou des bourdonnements d'oreilles;
  • des palpitations;
  • des saignements de nez;
  • de la confusion ou de la somnolence;
  • des engourdissements ou des fourmillements dans les pieds et les mains.

Personnes à risque

  • Les personnes de plus de 55 ans. La tension artérielle tend à augmenter à partir de cet âge.
  • Chez les jeunes adultes, le pourcentage d'hypertendus est plus élevé chez les hommes que chez les femmes; chez les personnes âgées de 55 ans à 64 ans, le pourcentage est sensiblement le même chez les deux sexes; chez les personnes de plus de 64 ans, le pourcentage est plus élevé chez les femmes.
  • Les Américains d'origine africaine.
  • Les personnes ayant des antécédents familiaux d'hypertension précoce.

Facteurs de risque

  • L'obésité.
  • Une alimentation riche en sel et en matières grasses et faible en potassium.
  • Une consommation excessive d'alcool.
  • Le tabagisme.
  • L'inactivité physique.
  • Le stress.
  • La consommation régulière de réglisse noire ou de produits à base de réglisse noire, comme le pastis non alcoolisé.

Pourquoi prévenir?

  • Parce que le risque de troubles cardiovasculaires double chaque fois que la pression systolique augmente de 20 mmHg et que la pression diastolique augmente de 10 mmHg.
  • Parce que contrôler sa pression sanguine diminue le risque d’accident vasculaire cérébral de 35 % à 40 %, et amoindrit aussi le risque de troubles rénaux, de démence et de problèmes de vision.
  • Enfin, parce que la plupart des personnes qui adoptent de saines habitudes de vie ne feront jamais d’hypertension.

Mesures de dépistage

  • La mesure de votre tension artérielle devrait être faite une fois par année par un médecin (au moment de votre examen médical périodique).

Mesures préventives de base

Maintenir un poids santé. Idéalement, en combinant l'exercice physique à de bonnes habitudes alimentaires.

Être actif. La pratique d’une activité physique d’intensité modérée, durant 30 à 60 minutes, quatre à sept fois par semaine, est recommandée pour prévenir et soigner les troubles cardiovasculaires. Dans une étude portant sur plus de 6 000 hommes âgés de 35 ans à 60 ans, ceux qui avaient marché de 11 à 20 minutes par jour avaient réduit de 12 % leur risque de faire de l’hypertension par rapport à ceux qui n’avaient pas marché. Mieux encore, ceux qui avaient marché plus de 20 minutes par jour avaient réduit leur risque de 30 %.

Porter attention aux signes de stress chronique. La relation entre le stress et l'hypertension est complexe. Tout indique cependant que l’adrénaline sécrétée en situation de stress élève la tension artérielle en raison de son effet vasoconstricteur. Lorsque le stress devient chronique, il endommage à la longue les artères et le coeur. Il est important de comprendre l’origine d’un stress pour pouvoir mieux le contrôler.

Consommer avec modération les aliments très salés. Maintenir un bon équilibre entre la consommation de sodium (contenu dans le sel) et celle de potassium (retrouvé dans les fruits et les légumes) est important pour conserver une pression sanguine dans les limites de la normale. Un rapport sodium/potassium de  1/5 serait idéal pour maintenir une bonne pression sanguine. Or, le régime américain moyen contient deux fois plus de sodium que de potassium8.
Il est conseillé de limiter la consommation de sodium à un maximum de 2 300 mg par jour7. Un bon moyen de réduire son apport en sodium est d'éviter les charcuteries, les sauces préparées, les croustilles, les repas-minute et certains aliments en conserve - dont les soupes qui sont souvent très salées.
Veiller aussi à consommer des aliments riches en potassium. Le cantaloup, la pomme de terre au four avec sa pelure, la courge d’hiver, les bananes et les épinards cuits en sont d’excellentes sources.

Consommer de deux à trois repas de poissons gras par semaine. Les oméga-3 qu’ils contiennent apportent une protection cardiovasculaire, d’après de nombreuses études (voir la fiche Huiles de poisson). Privilégier les poissons gras, comme le hareng, le maquereau, le saumon, la sardine et la truite.

Consommer des fruits et des légumes en abondance. Pour leur apport bénéfique en fibres alimentaires, en antioxydants et en potassium.

Limiter sa consommation de matières grasses. Pour maintenir une bonne santé cardiovasculaire.

Modérer sa consommation d'alcool. On recommande un maximum de deux consommations par jour (deux bières ou deux verres de vin) pour les hommes, et une consommation par jour pour les femmes. Certains auront intérêt à s'abstenir complètement de consommer de l'alcool.

Bonne journée,

Marie claude

ref: passeport.sante.net


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Marieclaude 159 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines