Magazine

Le "nouveau" Spielberg existe-t-il ?

Publié le 19 janvier 2009 par Exnight
Grand maître du cinéma de divertissement depuis près de 35 ans, nombreux sont les prétendants au titre de "nouveau Spielberg". Oui, car il faut toujours un "nouveau machin", "un nouveau bidule", "un nouveau truc". Imaginez : Spielberg meurt soudainement demain ! Le choc.
Là, il faudra bien lui trouver un remplaçant. Ce serait quand même une priorité, non ? Qui pourra nous faire croire qu'il suffit de se réfugier dans un frigo pour survivre à une explosion nucléaire qui causera la réapparition des dinosaures, puis une invasion d'extraterrestres qui veulent en fait juste téléphoner à leur maison ?
Mais qui ?

On a assez longtemps entendu parlé de M. Night Shyamalan. A la suite de l'énorme succès surprise de SIXIEME SENS, c'est même Spielberg qui aurait déclaré voir dans le jeune prodige son digne héritier.
On pourrait également citer Michael Bay, dont le TRANSFORMERS était produit par Spielberg et reposait sur une trame similaire à E.T.
Mouais. Si on veut...
Shyamalan a tendance à réitérer toujours les mêmes ficelles et à se cantonner au thriller fantastique. Quant à Michael Bay, ses films sont un peu trop décérébrés pour rivaliser - ne serait qu'un petit peu - avec le maître.
Non, il faudrait trouver un réalisateur qui remplisse ce cahier des charges, qui me semble être la base du cinéma de Spielberg :
1/ Des films qui ne négligent jamais le "bonne histoire cinématographique" et le divertissement
2/ Une mise en scène très soignée et sophistiquée
3/ Des films qui parlent de l'enfance avec sincérité et fantasmagorie
4/ Des films de tous les "genres" (SF, aventure, thriller...)
5/ Une carrière qui évolue au fil du temps, devenant "plus mature"
6/ Une certaine culture du "spectaculaire"
Pas évident quand même... Sincèrement, je me pose la question du "nouveau Spielberg" depuis pas mal de temps. Et il y a quelques mois, je crois que j'ai trouvé. Je vais peut-être en faire hurler plusieurs mais ça m'a sauté aux yeux en sortant du film.

Le film en question : SLUMDOG MILLIONAIRE de Danny Boyle. Et oui, le fameux "Nouveau Spielberg" auquel je pense, c'est Danny Boyle.
1/ Comme Spielberg, Boyle a toujours filmé - avant tout - de bonnes histoires : des camés de TRAINSPOTING à l'orphelin des bidonvilles indiens devenant millionaire à un jeu télévisé de SLUMDOG MILLIONAIRE. De bonnes histoires qui, comme Spielberg, parlent souvent du même thème : Chez Spielberg, la peur de grandir, chez Boyle, le pouvoir de l'argent.
2/ Comme Spielberg, Boyle a toujours fait preuve d'une mise en scène inventive et surtout très sophistiquée, en constante évolution. Le meilleur exemple étant à mon avis 28 JOURS PLUS TARD.
3/ Comme Spielberg, Boyle parle de l'enfance. Dans SLUMDOG MILLIONAIRE évidemment mais aussi dans MILLIONS qui reste pour moi un des plus beaux films jamais fait sur cette période de la vie. Et si ce n'était que ça, Boyle a transformé ces deux films en conte contemporain, à la manière du A.I, du HOOK et évidemment du E.T. de Spielberg.
4/ Comme Spielberg, Boyle s'est essayé à tous les genres, du thriller avec PETITS MEURTRES ENTRE AMIS à l'aventure avec LA PLAGE en passant par la SF avec SUNSHINE et même par l'horreur avec 28 JOURS PLUS TARD.
5/ Comme Spielberg, Boyle a muri, a changé de style au cours des années. Un changement très doux chez Spielberg qui a été plus brutal chez Boyle qui est passé - à la suite de l'échec de LA PLAGE - de chien fou rebelle à adulte posé.
6/ Comme Spielberg, Boyle, même pour parler d'histoires intimes et très personnelles, n'a jamais méprisé le divertissement et le spectaculaire. Il suffit de voir MILLIONS, SLUMDOG MILLIONAIRE et UNE VIE MOINS ORDINAIRE.

Il y a 15 ans, en découvrant PETITS MEURTRES ENTRE AMIS et TRAINSPOTTING, le style "branchouille 90's" de Boyle m'énervait profondément. C'est simple : je détestais. Et UNE VIE MOINS ORDINAIRE et LA PLAGE n'ont vraiment pas fait exception, pour des raisons un peu différentes. Mais depuis 6 ans, Danny Boyle a, comme je l'ai écrit plus haut, radicalement évolué pour devenir un metteur en scène des plus extraordinaires. A vrai dire, je crois bien qu'il est un de mes 5 réalisateurs vivants préférés. Le succès critique et public de SLUMDOG MILLIONAIRE (qui vient de récolter 4 Golden Globes) ne fait que me conforter dans cette idée.
Boyle me rappelle Spielberg. Encore deux, trois films au niveau de 28 JOURS PLUS TARD, MILLIONS, SUNSHINE et SLUMDOG MILLIONAIRE et je pense que plus personne ne pourra contester cela...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Exnight 1120 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte