Magazine Maladies

La vie avec le cancer colorectal

Publié le 01 avril 2009 par Marieclaude

En sachant quels traitements s'offrent à vous, en obtenant de l'aide et en faisant équipe avec votre médecin, vous vivrez mieux avec le cancer colorectal.

Prenez connaissance des traitements possibles

Le choix du traitement dépend du stade de votre cancer et de votre état de santé général. Les traitements possibles comprennent les médicaments, la chirurgie et la radiothérapie.

Médicaments

Parmi les traitements médicamenteux indiqués dans le cancer colorectal, on compte la chimiothérapie et les traitements biologiques.

Chimiothérapie
La chimiothérapie est la destruction des cellules cancéreuses par des médicaments . Le rôle de la chimiothérapie dans le traitement du cancer colorectal dépend du stade de la maladie.

Dans le cancer colorectal de stade précoce, la chimiothérapie peut être employée comme traitement adjuvant. On emploie ce genre de traitement chez les personnes qui ont subi une intervention chirurgicale visant à guérir leur cancer, mais qui présentent un risque élevé de réapparition de la maladie. On administre le traitement adjuvant après l'intervention chirurgicale pour réduire le risque de réapparition de la maladie. Dans le cas d'un cancer du rectum, on peut aussi recourir à la chimiothérapie avant l'intervention afin de rétrécir la tumeur et d'en faciliter l'ablation. On parle alors de traitement néo-adjuvant.

En présence d'un cancer colorectal qui s'est propagé (cancer colorectal métastatique), on peut administrer une chimiothérapie pour soulager les symptômes de la maladie et pour prolonger la vie. En pareil cas, on parle de traitement palliatif.

Des chercheurs ont découvert que les médicaments chimiothérapeutiques étaient plus efficaces lorsqu'ils étaient utilisés sous forme d'associations appelées « schémas ». Ces schémas définissent les doses recommandées pour chaque médicament ainsi que la fréquence à laquelle ces médicaments doivent être administrés. Les principaux médicaments pouvant entrer dans les schémas chimiothérapeutiques employés dans le cancer colorectal sont :

  • l'oxaliplatine (Eloxatin®);
  • le raltitrexed (Tomudex®);
  • l'irinotécan (Camptosar®);
  • l'acide folinique (leucovorine);
  • la capécitabine (Xeloda®); et
  • le 5-fluorouracile (aussi appelé « 5 FU »; formes génériques).

Voici deux schémas chimiothérapeutiques couramment utilisés :

  • FOLFOX (5 FU + leucovorine + Eloxatin®) : employé comme traitement adjuvant et dans le cancer colorectal métastatique; et
  • FOLFIRI (5 FU + leucovorine + Camptosar®) : employé dans le cancer colorectal métastatique.

Lorsque vous choisissez un schéma chimiothérapeutique, il est important que votre médecin et vous considériez les données (comme les études cliniques) appuyant son efficacité et son innocuité (sa sûreté). Les schémas de chimiothérapie peuvent causer différents effets secondaires; selon votre situation, il se peut qu'un schéma vous convienne mieux qu'un autre. Vous devez connaître les options qui s'offrent à vous, les bienfaits et les risques qu'elles comportent, ainsi que les données qui les appuient. Pour en savoir davantage, consultez votre médecin.

Traitements biologiques (ciblés)
Les traitements biologiques agissent en modifiant le comportement des cellules cancéreuses. On les qualifie parfois de ciblés parce qu'ils ciblent des protéines qui influent sur la croissance des cellules cancéreuses.

Le seul traitement biologique offert au Canada pour le traitement du cancer colorectal métastatique est le bevacizumab (Avastin®).

À l'instar des autres traitements contre le cancer, les médicaments utilisés en chimiothérapie et les traitements biologiques peuvent causer des effets secondaires. Ces effets secondaires peuvent être évitables, traitables ou réversibles. Demandez à votre médecin de vous parler des risques et des bienfaits du traitement.

Chirurgie

Si le cancer est peu avancé et qu'il ne s'est pas propagé, on peut avoir recours à la chirurgie pour guérir la maladie. Si cette dernière s'est propagée uniquement au foie et aux poumons, il est encore possible qu'une intervention chirurgicale en vienne à bout. L'intervention chirurgicale permet d'enlever les tissus cancéreux de même qu'une petite bande (appelée « marge ») autour de la partie atteinte.

Après l'intervention, certaines personnes peuvent avoir besoin d'un traitement de chimiothérapie adjuvant (visant à réduire le risque de réapparition du cancer).

Comme dans le cas des autres traitements anticancéreux, la chirurgie peut entraîner des effets secondaires. Consultez votre médecin pour en savoir plus sur les risques et les bienfaits de votre traitement. Si vous savez à quoi vous attendre et que vous savez qu'il y a des ressources en cas d'effets secondaires, vous aurez davantage le sentiment de maîtriser les choses.

Radiothérapie et traitement au laser

Dans le cas d'un cancer du rectum, on peut recourir à la radiothérapie avant une intervention chirurgicale afin de rétrécir la tumeur et de faciliter son ablation. On parle alors de traitement néo-adjuvant.

La radiothérapie peut aussi être employée pour le soulagement de la douleur ou l'atténuation des hémorragies liées à la propagation d'un cancer colorectal incurable. On peut utiliser un traitement au laser pour contenir les hémorragies et les blocages imputables à la propagation du cancer.

À l'instar des autres traitements contre le cancer, la radiothérapie ou le traitement au laser peuvent causer des effets secondaires. Ces effets secondaires peuvent être évitables, traitables ou réversibles. Demandez à votre médecin de vous parler des risques et des bienfaits du traitement.

Demandez de l'aide

La lutte contre le cancer colorectal peut être ardue, mais vous n'avez pas à livrer bataille seul. Des membres de votre famille, des amis et d'autres personnes aux prises avec le cancer colorectal peuvent vous venir en aide.

Beaucoup de patients atteints d'un cancer trouvent réconfortantes les paroles échangées avec d'autres personnes ayant la même maladie qu'eux. En parlant avec des survivants du cancer, vous pouvez aussi reprendre espoir. Pour obtenir, en groupe, le soutien d'autres personnes souffrant d'un cancer colorectal, trouvez un groupe d'entraide dans votre secteur.

Si vous préférez parler à quelqu'un seul à seul, vous pouvez aussi vous adresser à l'organisme d'information sur le cancer de votre localité, qui vous renseignera sur des programmes et des services qui faciliteront la prise en charge de votre maladie.

Vous pouvez également communiquer avec l'Association canadienne du cancer colorectal (www.colorectal-cancer.ca/fr), qui offre information et soutien aux personnes qui luttent contre cette maladie.

Si la maladie vous pèse trop lourd, n'en portez pas seul le fardeau; parlez-en à votre médecin ou à d'autres membres de votre équipe de soins. Ils pourront vous diriger vers des ressources dans votre secteur.

Faites équipe avec votre médecin

Si vous souffrez d'un cancer colorectal, vous aurez des décisions à prendre concernant votre traitement. Votre médecin pourra vous aider à déterminer le traitement le plus indiqué.

Demandez à votre médecin de vous parler des traitements possibles, ainsi que des avantages et des inconvénients propres à chacun d'eux, des effets secondairesauxquels vous pouvez vous attendre et de la manière de les traiter, ainsi que des répercussions qu'ils vont avoir sur votre vie.

Bonne journée,

Marie-Claude

ref: Canoe-sante


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marieclaude 499 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines