Magazine Caricatures

1, Impasse Jospin

Publié le 19 septembre 2007 par Jacques Chirac

livre_jospinMes Chers Compatriotes,

Dans le cadre de la rentrée littéraire fielleuse, Lionel Jospin - dit Yoyo le Souriant, en raison de son côté gai et primesautier - s'est à son tour fendu d'un pavé (dans la mare du P.S.). Comme titre, il a très finement choisi L'Impasse. Ce qui fait vous n'avez même pas besoin de l'ouvrir, rien qu'en voyant la couverture (ci-contre, une exclusivité Blog du Chi) vous savez de qui il va parler et ce qu'il va en dire.

Et vous ne serez pas déçus : "n’a pas les qualités humaines ni les capacités politiques nécessaires", "une figure seconde de la vie publique", "pas taillée pour le rôle", "Avoir commis une erreur en la désignant ne justifie pas qu’on la réitère", "Pan ! t'as vu ta tronche Mémé ?", bref, ça tire à balles réelles. Vous voyez mieux de qui il cause ? François-le-baise-pied n'est pas épargné non plus et les camarades de jeu de l'Ermite de Saint Lionel en Ré en profitent pour en repasser une couche par Presse interposée. L'éléphant de mer n'oublie pas au passage de s'auto-cirer les pompes (s'il comptait sur les autres…) en se définissant comme "le seul leader socialiste avec François Mitterrand à avoir conduit la gauche à la victoire depuis cinquante ans". Pas tout à fait exact. Il parle de 1997, mais c'est plutôt Alain Juppé qui mené le P.S. à la victoire en proposant de dissoudre l'Assemblée. Et puis regardez Napoléon, Austerlitz n'a pas empêché Waterloo. Le passage que je préfère : "C’est maintenant que le PS a des difficultés". Quelle finesse dans l'analyse ! Surtout si on définit "maintenant" comme la période allant de 2002 à 2027.

Dans la série "Les plantés parlent aux plantés", un Ségolien a rétorqué "on ne peut pas rester à cette explication : 2002, c'est la faute des autres et 2007, c'est la faute de la candidate". Ce qui n'est pas faux non plus, mais dans les deux sens. Alzheimer et régime spéciaux. Je propose donc de mélanger le plan Alzheimer et la réforme des régimes spéciaux de retraite pour créer une structure d'accueil spécialisée dans le recyclage des vautrés des premier et second tours. Chaque malade sera mis à la retraite le plus tôt possible et logé dans une confortable cellule capitonnée et surtout insonorisée. Des soignants leur feront des piqûres d'extrait de langue de bois et, tous les après-midi : exercice de rééducation au débat participatif dans les conditions du direct. Caméras en carton, journalistes en peluche, applaudissements enregistrés.

Il faudrait implanter ça dans un endroit tranquille. Une île par exemple… Vous avez une suggestion ?

Bien à vous,

Jacques

P.S. : Demain "Bernard W. Bushner".

P.P.S. : Et le dessin de ce bon Placide. Allez le voir.

07_09_17_jospin_allegre

P.P.P.S. : Et aussi l'excellent montage de R*B. Allez-y aussi.

casino_royale


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jacques Chirac 106 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte