Magazine France

Dialogue social… 15 jours.

Publié le 19 septembre 2007 par Marc Vasseur
Ahhh vous pensez déjà que je vais verser dans l’antisarkozisme primaire, cogner comme un bœuf sur notre Président après son « grand » discours d’hier… j’espère que quelqu’un à penser à donner une copie du discours à François Fillon, feu Premier Ministre mais néanmoins collaborateur… Et bien non, je vais y venir mais un peu plus tard.   Le dialogue social c’est au mieux le grand blessé, au pire et le plus souvent le grand absent des gouvernements successifs de droite comme de gauche… c’est le machin dont on parle sans jamais le mettre effectivement en œuvre… pour preuve ce besoin de légiférer et de l’inscrire dans la loi et d’oublier une fois la loi votée… n’est ce pas monsieur Villepin.   Pour être juste, le gouvernement Jospin n’avait pas fait beaucoup mieux avec les 35 heures… il suffit de se rappeler le score du candidat, injustement étrillé… selon lui, chez les ouvriers et chez les employés pour saisir ce décalage. Sur cet épisode, je me souviens bien de l’état d’esprit des quelques camarades, par ailleurs syndiqués, qui pestaient contre le manque de concertation sur cette mesure emblématique… ils avaient prévenu… on a vu.   Certes on parle toujours du manque de légitimité des syndicats… oui la participation aux élections prud’homales de 2002 fut faible (33% contre 65% en 79) mais on oublie souvent que ce taux est proche de 65% pour les comités d’entreprises source vie publique) … ce qui n’est pas rien notamment  pour la mise en place d’accords d’entreprise. A cela, on peut également ajouter qu’en mettant bout à bout les quatre grands partis politique (UMP/PS/PC/MODEM) on arrive péniblement à une centrale syndicale, on  en compte 3 à plus de 500.000 syndiqués…   Si on peut regretter de ne pas avoir un taux de syndicalisation proche de l’Allemagne ou des pays nordiques, il faut aussi comparer ce qui est comparable et en l’occurrence pas grand-chose. Il y a bien entendu l’histoire du mouvement ouvrier et aussi l’attitude des Gouvernements…  Chez eux un partenaire à part entière, chez nous… … …  « Ah merde on a oublié d’en parler avec les syndicats »… de fait, il y a trop souvent plus rien à négocier, nous sommes dans la politique du fait accompli.   Avec Sarkozy… rebelote… pire… il donne 15 jours… sur des sujets qui méritent mieux que des oukases concoctés par les cabinets ministériels. Pour notre bien aimé Président, lui il a la légitimité du suffrages universel… j’ai failli me laisser aller à un raccourci outrancier… mais ça poutinisation est déjà bien enclenchée.   A ce délai, on est bien obliger de constater que plus que le cadre, c’est l’objectif qui est déjà fixé… quelle place reste-t-il au final pour des négociations… la couleur des chaises pour « mener à bien » les diktats gouvernementaux… et patronaux…   Dire que je suis surpris par cette méthode… non… elle est dans la droite ligne du personnage… mégalomane, égocentrique…. Incompétent et dangereux.   Sarkozy aime jouer avec le feu… dossiers sociaux, immigration, Iran, dette…mais tout va bien… nous l’aimons comme nous aimons Bernard Kouchner… on peut se rendormir… et il y a le collaborateur Fillon qui veille.
Je reviendrai sur cette question du dialogue social... c'est facile de cogner sur le seul Sarkozy et sa méthode du "je tire avant, je discute après", elle est une constante de notre pays et dans quelques structures que se soient...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marc Vasseur 262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine