Magazine Bd

CocoRorie, du hochet à l’âge de raison

Par Christophe Greuet
CocoRorie, du hochet à l’âge de raison

Déroutantes et pourtant fascinantes...voilà les deux adjectifs qui décrivent le mieux les sœurs Bianca et Sierra Casady, membres du groupe électro/folk CocoRosie. Sorti en Avril 2007, leur troisième album, "The Adventures of Ghosthorse and Stillborn", nous plonge une nouvelle fois, pour notre plus grand plaisir, dans leur univers décalé, fantasque, presque sauvage tant il est dur à apprivoiser. Ces deux artistes mi-américaines mi-cherokee ont gardé de leur enfance l'empreinte des longues retraites spirituelles effectuées dans le désert aux côtés de leur père chaman, d'une communion presque primale avec la nature et d'une vision naïve et onirique du monde.


Leur premier album, "La Maison de mon Rêve", sorti en 2004 et enregistré dans la baignoire d'un appartement parisien, ainsi que leur second album, "Noah's Ark", paru à l'automne de l'année suivante, mêlaient habilement des voix pour le moins "inhabituelles", tantôt cristallines, tantôt hésitantes et rauques, à des mélodies douces et mélancoliques. Leur particularité ? L'insertion dans chaque morceau de jouets d'enfants. Toupies, boîtes à animaux, claviers d'éveil - autant de sons qui à la première écoute surprennent par leur apparente dissonance, et qui finissent par nous emporter dans le projet artistique des sœurs Casady.
Car grâce à leur musique, CocoRosie nous permettent de voir le monde à travers leurs propres yeux : des yeux d'enfant. Les textes, ainsi que les sujets abordés, presque "triviaux" finalement (les vœux d'une femme au foyer dans "By your side", la vie de délinquants dans "Beautiful Boyz", où l'on note par ailleurs la participation du chanteur Antony, du groupe Antony and the Johnsons), deviennent des thèmes d'une teneur poétique extrême, et leur traitement touche à l'essence même de l'être humain. La vie est ce qu'elle est, mais la beauté se trouve partout. Il suffit d'apprendre à regarder différemment. C'est en tout cas ce que semblent nous chuchoter ces artistes marginales.
Cependant, dans leur troisième album, les deux sœurs semblent avoir grandi. Les fillettes aux cheveux dépeignés sont devenues des jeunes filles qui nous livrent, toujours avec la plus grande sensibilité musicale et poétique, leurs errances émotionnelles. « If you take me inside, and you give me a place to hide and cry / I'll bathe you in the cristal light, that sleeps between my thighs » nous révèle la chanson "Promise". Les mélodies se font plus nettes, plus lumineuses, et malgré une gaieté apparente, parviennent à trouver écho dans les émotions les plus pures et brutes de chacun d'entre nous. Les textes sont devenus des sortes de "toiles impressionnistes", des chansons telles que "Werewolf" ou "Raphael" semblent être des collages de souvenirs, idéaux, réflexions, bribes de conversations.
Un patchwork de couleurs et d'émotions enveloppe donc ce dernier album, qui s'inscrit dans la continuité logique de ses deux aînés. Et comme les sœurs Casady savent s'entourer, nous saluons dans ce troisième disque la collaboration de l'excellent Devendra Banhart.

Elsa Lorphelin

Site officiel de CocoRosie
Écouter et découvrir Nicole Willis and The Soul Investigators sur MySpace

Performance live du morceau "By your Side",
tiré de l'album "La maison de mon rêve"


 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophe Greuet 373 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte